Aquaculture

L'aquaculture en eau douce se pratique principalement avec l'élevage des salmonidés. Les espèces majeures sont la truite arc-en-ciel et l'omble de fontaine. Les autres productions dulcicoles comprennent notamment l'omble chevalier, la truite brune et le doré.

Les activités d'aquaculture en eau douce sont réalisées sur tout le territoire du Québec, avec certaines concentrations dans les régions de l'Estrie, des Laurentides, de l'Outaouais et du Centre-du-Québec.

Élevage en bassins circulaires

L'industrie

En 2011, l'industrie était constituée de :

  • 108 permis d'aquaculture en milieu terrestre
  • 200 emplois annuels et saisonniers.

Trois marchés principaux

La production aquacole en eau douce est écoulée sur trois marchés principaux :

  • le marché de la table
  • le marché de l'ensemencement
  • le marché des étangs de pêche sportive du Québec.

En 2011, la proportion des ventes sur le marché de l'ensemencement était de 78 %, soit une valeur de 8,5 M $. L'omble de fontaine est la principale espèce vendue sur ce marché.

La proportion des ventes sur le marché la table en 2011 est de 21 % (2,2 M $). La truite arc-en-ciel est la principale espèce vendue sur ce marché.

Ventes du marché de 1996 à 2011

Description textuelle du graphique


Ventes aquacoles

En 2011, l'aquaculture en eau douce a un chiffre d'affaires estimé à 10,8 M $, équivalant à 1 244 tonnes de produits vendus.Évolution des ventes aquacoles au Québec de 1996 à 2011

Description textuelle du graphique


Le graphique montre l'évolution des ventes de l'aquaculture en eau douce au Québec de 1996 à 2011. Les ventes de l'aquaculture en eau douce au Québec ont augmenté jusqu'à 1999 pour atteindre 2 411 tonnes. Elles ont ensuite diminué progressivement à partir de l'année 2000, à la suite de l'émergence de préoccupations environnementales envers la pisciculture. Les pressions engendrées ont contribué à la fermeture d'entreprises importantes qui produisaient pour le marché de la table.

Un peu d'histoire

Élevage en étang Les premières activités d'aquaculture en eau douce, ou de dulciculture, ont débuté au Québec en 1857 avec l'élevage de jeunes salmonidés, notamment le saumon atlantique et l'omble de fontaine.

Les entreprises piscicoles privées, qui ont vu le jour à partir des années 1950, visaient à subvenir aux besoins grandissants de la pêche sportive. Ainsi, elles destinèrent la majeure partie de leur production à l'ensemencement de plans d'eau et de rivières.

L'élevage de salmonidés destinés au marché de la table est plus récent et a débuté dans les années 1980. La production n'était alors que de 300 tonnes par an.

Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2012-09-07

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014