Structure de concertation du lapin

La structure de concertation cunicole rassemble des partenaires de la production, de la transformation et de la distribution. En marche depuis 2010, elle reprend la fonction et les objectifs de la table filière, effective de 1992 à 2001.

Son objectif est d’inciter la concertation des acteurs du milieu et de coordonner les actions pour développer le marché du lapin. De la production à la consommation, elle soutient les initiatives et les réalisations en conciliant les intérêts de tous les maillons du secteur.

En tant que porte-parole privilégiée, elle représente l'intérêt collectif de la chaîne du lapin et préconise d'améliorer la qualité de ses produits.

Quelques projets mobilisateurs ont bénéficié d’un consensus sectoriel et d’un appui de la structure de concertation (promotion générique du lapin, projet sur la qualité de la viande de lapin, projet d’homologation de médicaments, formation et mentorat pour les entreprises en démarrage).

Connaître le lapin

Le lapin est un produit qui entre dans la catégorie des viandes fines ou de spécialité. Il s’agit d’une viande encore méconnue et demeure marginale dans le panier d’épicerie des consommateurs québécois, alors qu'elle est très prisée par les communautés ethniques d'origine européenne. Malgré tout, la consommation apparente a progressé au cours des dernières années.

Malgré des prix relativement élevés, le lapin pourrait gagner des parts de marché :

  • si on améliorait la présentation et diversifiait l’offre de découpes
  • si on ciblait certains circuits de distribution compatibles avec les possibilités d'approvisionnement
  • si on améliorait la compétitivité de la filière.
Partenaire : Agriculture, Pêcheries et Alimentation Québec.