Elle regroupe des intervenants de la production, de l'emballage, de la transformation, de la distribution, du détail et des gouvernements.

Forces du milieu

  • La présence d’importants transformateurs au Québec permet au secteur d’y acheminer une part importante de sa production (environ 50 %).
  • Le réseau de R-I et transfert technologique est dynamique.
  • De nombreux efforts sont effectués pour favoriser l’intégration du concept de PFI (Production fruitière intégrée) dans les entreprises québécoises.
  • Les variétés produites correspondent toujours au goût de nombreux consommateurs.
  • Les activités de la table filière de la pomme permettent à tous les maillons, de la production à la commercialisation, de discuter d’enjeux prioritaires et de mettre en place des initiatives porteuses pour le secteur.

Faiblesses du milieu

  • Climat limitant le choix des variétés et favorisant la présence de maladies et de ravageurs.
  • Les rendements et les prix obtenus au Québec sont généralement inférieurs aux principales régions pomicoles des États-Unis et du Canada.
  • La production est essentiellement écoulée sur le marché local.
  • Le coût de certains intrants est plus élevé au Québec qu’en Ontario.

Quelques réalisations importantes

  • Reconnaissance du logo Pomme Qualité Québec par les consommateurs.
  • Évaluation de nouveaux formats d’emballage auprès des chaînes.
  • Élaboration d’une stratégie marketing pour atteindre un positionnement qualité/valeur pour la pomme du Québec.
  • Création d'un comité de communication lors de gestion de crise.
Partenaire : Agriculture, Pêcheries et Alimentation Québec.