Dons d'aliments

Le don et la récupération d’aliments peuvent être d’un grand secours pour de nombreuses personnes. Dans un contexte d’aide alimentaire et de développement durable, quantité d’aliments peuvent ainsi faire l’objet d’un don.

Pour garantir la salubrité des aliments qui sont offerts selon une formule de libre-service (ex. : réfrigérateurs ou garde-mangers communautaires), il y a lieu de suivre des règles de base.

Une belle intention à consommer avec précaution

 

Des aliments vous sont offerts?

Avant de consommer un aliment, il est important de prendre quelques précautions :

  • Vérifier l’intégrité de l’aliment et de son emballage.
  • S’assurer que l'aliment réfrigéré est froid au toucher.

Il n’y a aucun risque à prendre avec des aliments qui présentent des signes de détérioration (ex. : couleur ou texture changeante, odeur nauséabonde, moisissure). Dans le doute, il vaut mieux jeter l’aliment.

Les personnes qui ont des allergies alimentaires sont invitées à ne consommer que des aliments dont l’emballage est intact. La liste des ingrédients doit aussi être complète.

Vous souhaitez donner des aliments?

La personne ou l’organisme engagé dans des activités de récupération et de distribution de surplus alimentaires doit assurer la bonne gestion du service proposé. Cette responsabilité implique : 

  • de procéder au tri des aliments
  • d'effectuer la rotation de la marchandise selon les dates d’emballage ou les dates limites de consommation (« meilleur avant »)
  • de vérifier au quotidien la température des unités de réfrigération (4 °C) et de congélation
    (–18 °C)
  • d'effectuer régulièrement le nettoyage et l’assainissement de l’installation.

Certaines précautions sont de mise quand on fait des dons d’aliments :

  • Les contenants utilisés doivent être propres et conçus pour un usage alimentaire.
  • Les aliments doivent présenter des renseignements de base (nom du produit, date d’emballage ou de mise en portion).
  • Les aliments réfrigérés ou congelés doivent être maintenus froids au moment du transport.

Exemples d’aliments à donner

  • Fruits et légumes frais entiers
  • Œufs et produits laitiers
  • Denrées sèches (ex. : pâtes alimentaires, craquelins, noix)
  • Conserves commerciales

Exemples d'aliments qu’il ne faut pas donner

  • Aliments altérés par des contaminants microbiologiques, physiques ou chimiques
  • Aliments provenant de sinistres (inondations, incendies, dommages causés par la fumée, etc.) et susceptibles d’être contaminés
  • Aliments souillés par des organismes nuisibles (rongeurs, insectes, etc.)
  • Aliments qui sont l’objet d’un rappel.

Par ailleurs, il n'est pas recommandé de donner certains aliments jugés plus à risque, notamment :

  • les viandes, les poissons et les fruits de mer crus
  • les restants de table
  • des denrées périssables qui sont entamées.

Voir aussi

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-02-14

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017