Santé animale

Q - Quels sont les risques que posent les cyanobactéries pour la santé des animaux de ferme et que peut-on faire pour les protéger?

R - Les toxines que les algues bleu-vert produisent dans l’eau représentent un danger pour la santé des animaux. L’ingestion d’eau contaminée par les cyanobactéries peut causer l’empoisonnement des animaux de ferme. Les bêtes gardées à l’intérieur des bâtiments d’élevage et abreuvées avec de l’eau souterraine, ou avec de l’eau provenant d’un réseau public de distribution d’eau potable ou d’une autre source d’eau non contaminée, ne sont donc pas à risque.

Il faut savoir que le Règlement sur les exploitations agricoles du MDDELCC exige que les exploitations agricoles interdisent en tout temps l’accès des animaux aux cours d’eau. De plus, en vertu de la Loi sur la protection sanitaire des animaux (L.R.Q., c. P-42), le MAPAQ interdit aux exploitations agricoles d’abreuver les animaux de ferme avec de l’eau contaminée. Aussi, dans les cas d’une prise d’eau contaminée faisant l’objet d’un avis public, le MAPAQ exige que les exploitations agricoles utilisent une autre source d’eau (eau de substitution) non contaminée.

Q- Quels sont les effets des cyanobactéries sur la santé des poissons?

R - Il n’existe aucune preuve que les algues bleu-vert provoquent des maladies chez les poissons, même si les toxines peuvent s’accumuler dans leurs organes internes (viscères). Il est toutefois bien connu que la présence d’algues en excès dans l’eau provoque une diminution de la quantité d’oxygène pouvant causer la mort des poissons par asphyxie.

Par mesure de précaution, le MAPAQ recommande aux pisciculteurs et aux propriétaires d’étangs de pêche de surveiller la qualité de l’eau de surface avec laquelle ils s’approvisionnent pour détecter la présence trop abondante d’algues.

Q - Quels sont les risques associés aux étangs de ferme et aux prises d'eau utilisées en agriculture?

R - Les eaux des étangs de ferme ont tendance à s’enrichir d’éléments nutritifs et à se réchauffer en été. Pour cette raison, les étangs de ferme, particulièrement ceux alimentés avec de l’eau de surface, peuvent constituer des milieux propices à la prolifération des algues bleu-vert. On recommande donc de surveiller l’apparence générale du plan d’eau qui alimente une prise d’eau, notamment durant les périodes de canicule, pour déceler un changement de couleur ou une réduction de la transparence de l’eau.

Il faut savoir que le MAPAQ interdit aux exploitants agricoles d’abreuver le bétail avec de l’eau contaminée.

L’utilisation d’un algicide comme le sulfate de cuivre ou le chlore n’est pas recommandée pour lutter contre les cyanobactéries, puisque ces produits provoquent la mort des cyanobactéries causant la libération des cyanotoxines dans l’eau.

Par contre, la croissance des algues, notamment des cyanobactéries, peut être diminuée en réduisant la quantité d’éléments nutritifs dans les étangs. Pour ce faire, on peut réduire le ruissellement et l’érosion aux abords des étangs et dans le bassin versant et maintenir un couvert végétal permanent sur les rives. Pour mieux lutter contre la croissance des algues, on peut alimenter davantage les étangs de ferme avec de l’eau souterraine.

Publicité

Institut de technologie agroalimentaire Coin des jeunes Version mobile

Dernière mise à jour : 2015-04-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017