Choix de l'espèce

Espèces d'élevage au Québec

Les activités maricoles se pratiquent actuellement dans les quatre régions maritimes du Québec :

  • les Îles-de-la-Madeleine 
  • la Gaspésie 
  • la Côte-Nord 
  • le Bas-Saint-Laurent

La superficie consacrée à l'élevage varie beaucoup selon l'espèce. En Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine, c'est l'élevage de la moule qui couvre la superficie la plus grande. Sur la Côte-Nord, le pétoncle est prédominant. Dans le Bas-Saint-Laurent, les 210 hectares occupés sont réservés exclusivement à l'oursin.

Principaux élevages dans les quatre régions maritimes du Québec

Îles-de-la-Madeleine Gaspésie Basse Côte-Nord Bas-Saint-Laurent
Moule
Pétoncle
Mye
Huître américaine
Moule
Pétoncle
Huître américaine
 
Pétoncle
Moule
Oursin

Présentation des espèces

Le Comité sectoriel de main-d'oeuvre des pêches maritimes, en collaboration avec la Société de développement de l'industrie maricole de Gaspé, a réalisé des fiches techniques sur différentes espèces marines. Ces fiches présentent chaque espèce sous trois aspects : biologie, technique d'élevage et commercialisation. Les espèces sont :

Espèces élevées

Espèces à potentiel d'élevage

  • la morue (PDF, 259 ko)
  • le loup (PDF, 140 ko)

Comment faire son choix

Le choix de l'espèce peut se faire selon différentes considérations.

Selon le marché

Le marché et la demande des consommateurs peuvent influer sur le choix d'une espèce. Une étude de marché dans les poissonneries et la consultation des spécialistes du marché des produits de la mer au MAPAQ pourraient permettre d'éclairer ce choix. Certaines caractéristiques commerciales de l'espèce doivent être évaluées, notamment : 

  • sa valeur économique 
  • son marché 
  • son cycle de production 
  • les réseaux de distribution de cette espèce

Selon le site et la biologie des espèces

Dans le cas d'un site ayant un bon potentiel pour l'élevage, une espèce bien adaptée aux caractéristiques physicochimiques et biologiques du site devrait être privilégiée. Cependant, l'existence d'un marché pour cette espèce doit toujours être prise en considération. Il faudra se référer aux caractéristiques biologiques des différentes espèces d'élevage au Québec. Les agents techniques ou les biologistes du MAPAQ pourront vous aider à faire un choix. L'avis de mariculteurs expérimentés peut également être utile.

Selon les connaissances et l'information disponibles

Les connaissances que l'on a d'une espèce et de sa technique d'élevage doivent être prises en considération. Il importe d'évaluer l'information disponible et de porter son choix sur une espèce bien documentée et connue des scientifiques. Cette règle s'applique également à la technique d'élevage, dont certains aspects doivent être pris en compte, tels que l'approvisionnement en juvéniles et la nourriture disponible sur les sites d'élevage.


Dernière mise à jour : 2016-09-21

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018