Pêche au homard

Le homard du Québec profite de l'eau froide du Saint-Laurent pour croître dans un environnement riche en nutriments. Quelque 5 000 tonnes de homard sont pêchés annuellement en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine par 1 500 pêcheurs et aides-pêcheurs.

Si le homard abonde près des Îles-de-la-Madeleine et de la Gaspésie, on le trouve également aux abords  de l’île d’Anticosti et sur la Côte-Nord. La saison est courte : une dizaine de semaines. Dès la fonte des glaces, chaque pêcheur met à l'eau de 235 à 282 casiers. La valeur totale des captures s'élève à 50 M$.

Une trentaine d'usines situées dans les régions maritimes détiennent une autorisation du MAPAQ pour transformer le homard. Les expéditions de ce crustacé vivant et transformé sont estimées à plus de 140 M$.

Qui a pêché mon homard?

Le homard pêché près des côtes de la Gaspésie, de l'île d'Anticosti et des Îles-de-la-Madeleine porte maintenant une étiquette qui comporte un code alphanumérique. Grâce à celle-ci, les consommateurs sont en mesure de repérer le homard du Québec et découvrir où il a été pêché et par qui! 

Bateau de pêche

Photo : Marc Lajoie, MAPAQ

Une pêche durable et exemplaire

Les pêcheurs de homard du Québec sont reconnus pour leurs mesures de conservation qui contribuent au développement durable :

  • Le nombre de permis de pêche et la quantité de casiers sont limités dans les différentes zones de pêche.
  • La dimension des cages est réglementée.
  • Les cages sont munies d’évents qui permettent aux petits homards de s’échapper.
  • La taille légale des homards capturés doit être d’au moins 82 mm, selon la longueur du céphalothorax.
  • Les femelles qui portent des œufs sont remises à l’eau.
  • Toutes les prises sont enregistrées dans un journal de bord pour suivre l'évolution des débarquements annuels et évaluer l'état des populations de homard.

Pour mieux gérer la pêche, les pêcheurs ont pris l’initiative :

  • d’aménager des fonds marins dans certaines zones de pêche
  • d’ensemencer des zones de pêche pour faciliter le repeuplement
  • de réduire l’impact environnemental de cette activité de pêche par le rachat de permis.

L'importance de préserver les stocks de homard

L'écocertification contribue à garantir qu'une pêche est effectuée selon les principes du développement durable et de la regénération des stocks. La pêcherie des Îles-de-la-Madeleine et celle de la Gaspésie sont les premières pêcheries côtières de homard au Canada certifiées par le Marine Stewardship Council (MSC).

Voir aussi

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2015-08-20

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017