Ouvrages de stockage

Les ouvrages de stockage servant à contenir les fumiers doivent être étanches, sûrs et de capacité suffisante. Deux objectifs sont visés :

  • limiter les fuites de minéraux et de microbes indésirables dans les eaux de surface et souterraines
  • permettre une application opportune sur les cultures conformément à leurs besoins en nutriments

Les ouvrages de stockage doivent en fait :

  • avoir la taille nécessaire pour stocker le fumier durant la période où les épandages sont impossibles
  • être conformes à la réglementation en vigueur

À cela s'ajoutent diverses considérations :

Mode de stockage

Le choix du mode de stockage - solide ou liquide - des déjections animales est lié, à divers degrés, au plan agroenvironnemental de fertilisation (PAEF) et au calendrier d'épandage. Il doit prendre en compte :

  • les parcelles
  • les types de sols
  • les assolements

Dans tous les cas, la capacité de stockage doit autoriser une valorisation optimale des déjections.

Si la gestion liquide des déjections permet de diminuer les besoins en paille ou en litière, en main d'oeuvre et en matériel, elle nécessite un contrôle serré du volume à contenir (surveillance des eaux de dilution, respect des moments opportuns d'épandage). Par contre, le fumier peut être facilement valorisé sur les prairies.

Stockage solide

Le fumier dit solide (c'est le cas pour les bovins, les volailles, les ovins) est stocké sur une aire bétonnée aménagée à même le sol : plate-forme ou dalle avec murets.

L'ouvrage de stockage, adapté et robuste, doit empêcher le fumier de s'infiltrer dans l'environnement et être assez grand pour accumuler les eaux de précipitations.

Stockage liquide

Le fumier dit liquide (c'est le cas généralement pour les porcs et certains bovins) est stocké dans des ouvrages de type réservoir qui doivent prendre en compte la quantité des eaux de dilution :

  • l'eau perdue lors de l'abreuvement des animaux
  • l'eau utilisée pour le nettoyage
  • l'eau provenant des précipitations qui s'accumule dans l'ouvrage

L'ouvrage de stockage doit :

  • être construit de préférence en béton armé
  • comporter sur son pourtour extérieur un drain indépendant qui permet d'abaisser le niveau d'eau souterraine et de contrôler son étanchéité à partir d'un regard d'échantillonnage situé en périphérie

Couverture des ouvrages de stockage

Pour assurer un stockage de qualité et éviter le remplissage des ouvrages par les eaux de précipitations et la dilution excessive des déjections animales, il est bon de couvrir l'ouvrage.

  • stockage solide : une toiture rigide ou une construction plus légère peut être érigée par dessus l'ouvrage
  • stockage liquide : une toiture rigide ou souple (gonflable) peut être ajoutée à l'ouvrage

Dans tous les cas, une couverture intégrale ou fermée de l'ouvrage est fortement à conseiller pour atténuer les odeurs.

Sécurité

Le fumier liquide peut poser des problèmes de sécurité chez les personnes. Il faut donc prévoir pour l'ouvrage de stockage :

  • une clôture grillagée (type maille de chaîne) de 1,5 mètre (idéalement 2 mètres), placée au-dessus du sol
  • une bouée de sauvetage avec corde

Important

  • Il est strictement interdit d'installer une échelle dans une fosse fermée (avec toiture). L'accès doit être limité par une clôture.
  • Si l'ouvrage de stockage est relié à un bâtiment abritant des animaux, des clapets antiretours, ou des siphons, doivent être mis en place afin d'éviter que les gaz qui se dégagent de l'ouvrage n'y pénètrent.
  • Les fosses sous caillebotis, contrairement aux fosses à ciel ouvert, demandent une attention toute particulière pour ce qui est des dangers d'explosion (ventilation et chauffage doivent être sécuritaires). Le méthane s'y dégage ponctuellement. Ce gaz explosif peut se trouver emmagasiné dans la mousse en surface du lisier, et l'arrosage le libère.

D'autres articles scientifiques ou techniques sont disponibles dans le site Agri-Réseau à la section concernant les ouvrages de stockage.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2012-07-24

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014