Changements climatiques

Les températures moyennes à la surface de la terre et des océans ont augmenté. Des perturbations climatiques se manifestent déjà dans presque toutes les régions du monde.   

La production agricole au Québec est nécessairement touchée par ces changements :

  • les saisons de cultures ont tendance à s’allonger
  • les conditions de croissance sont généralement plus chaudes
  • de nouveaux ennemis des cultures (insectes ravageurs, mauvaises herbes et maladies) s'établissent.

Qu'est-ce qui provoque ces perturbations climatiques?

L'effet de serre naturel de la Terre est amplifié par les gaz que génèrent les activités humaines. Ces gaz, dits à effet de serre (GES), contribuent à retenir la chaleur des rayons solaires, ayant pour conséquence de perturber le bilan énergétique de la planète.

Saviez-vous que...

Les émissions de gaz à effet de serre liées à l'agriculture représentent environ 9,2 % des émissions totales à l'échelle québécoise.

Paysage agricole

Photo : Marc Lajoie, MAPAQ

Quels sont les gaz à effet de serre produits par le secteur agricole?

Méthane (CH4)

Ce gaz est produit lors de :

  • la fermentation entérique (lors de la digestion des ruminants)
  • la gestion des fumiers.

La digestion des ruminants représente 42,8 % des émissions globales de GES par le secteur agricole et la gestion des fumiers compte pour 25,2 %.

Protoxyde d’azote (N2O)

Le N2O contribue de façon massive aux émissions de GES, principalement par :

  • les réactions microbiennes entre les engrais azotés et le sol, surtout dans les sols humides
  • les réactions microbiennes entre le fumier solide et l'air libre.

Le travail du sol, les pratiques culturales, le type de culture et la gestion des nutriments sont tous des facteurs qui demeurent sous le contrôle du producteur agricole et qui peuvent avoir un impact important sur les émissions de N2O.

Le N2O en provenance des sols agricoles du Québec représente plus de 28,1 % des émissions totales de GES par le secteur agricole.

Dioxyde de carbone (CO2)

Le CO2 est généralement émis par :

  • la décomposition des matières organiques du sol
  • la consommation de carburants fossiles (carburant diésel, essence, propane, gaz naturel et « mazout » à chauffage) par les machines et les installations agricoles
  • l'application de la chaux agricole par la dissolution du carbonate de chaux.

Les émissions de CO2 en provenance des sols représentent environ 3,9 % (la combustion fossile n'est pas déclarée dans le bilan de GES d’origine agricole).

Comment contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

Le Québec a entrepris un important virage vers une économie plus verte. La lutte contre les changements climatiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont devenues des priorités en matière de développement durable.

Lien utile

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-07-18

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017