Engrais de ferme, composts et autres amendements organiques

Les exploitations agricoles valorisent des matières organiques de 2 types :

  • celles qui sont propres à l'agriculture : il s'agit essentiellement des fumiers, appelés parfois engrais de ferme ou effluents d'élevage, que l'on emploie directement ou après traitement (compostage par exemple)
  • celles qui lui sont extérieures (exogènes) : il s'agit des biosolides que l'on qualifie, selon certains critères, de matières résiduelles fertilisantes (MRF)

Valorisation directe des effluents d'élevage

La production animale engendre inévitablement des fumiers qui sont en eux-mêmes intéressants pour leur valeur agronomique. Leurs effets dans les sols cultivés sont multiples :

  • La production animale engendre inévitablement des fumiers qui sont en eux-mêmes intéressants pour leur valeur agronomique. Leurs effets dans les sols cultivés sont multiples :
  • amélioration de la stabilité des sols (moins de sensibilité au tassement, à l'érosion par l'augmentation du taux de matière organique)
  • enrichissement du sol en éléments minéraux utilisables par les cultures (azote, phosphore et potasse pour les principaux)
  • stimulation de l'activité biologique des sols

Par surcroît, les fumiers peuvent complémenter ou remplacer les engrais minéraux, permettant ainsi des économies appréciables.

Compostage des effluents d'élevage

Le compostage des fumiers provoque une fermentation aérobie (en présence d'air) de la matière organique sous l'action d'enzymes sécrétées par les microorganismes qui y sont présents. Cette fermentation dégage une chaleur pouvant aller jusqu'à 60-75 °C, ce qui :

  • favorise la destruction des graines adventices (mauvaises herbes)
  • hygiénise (suppression des germes pathogènes)
  • désodorise le fumier (élimination des odeurs)
  • évapore l'eau qu'il contient (réduction de volume allant de 40 % à 50 %)


Consulter le site Agri-Réseau pour des articles scientifiques ou techniques.


Dernière mise à jour : 2016-07-18

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017