Semences traitées aux néonicotinoïdes ou à tout autre insecticide

Les pesticides, principalement les insecticides, peuvent être toxiques pour les espèces aquatiques et les pollinisateurs. La mortalité accrue des colonies d’abeilles observée ces dernières années serait liée, entre autres causes, à l’utilisation systématique des pesticides de la famille des néonicotinoïdes. Ceux-ci servent, notamment, à traiter les semences en vue de lutter, principalement en grandes cultures, contre les insectes ravageurs du sol.

Avant d’utiliser les insecticides

S’informer

Le feuillet Protégeons les abeilles des applications de pesticides (Agri-Réseau) présente plusieurs bonnes pratiques que devraient adopter les producteurs agricoles et les apiculteurs afin de réduire les risques d’intoxication des abeilles.

Le Réseau d'avertissements phytosanitaires (RAP), en saison de culture, fournit en continu de l'information sur la présence et l'évolution des ennemis des cultures ainsi que sur les stratégies d'intervention les plus appropriées.

L'outil SAgE Pesticides permet de choisir des pesticides à moindre risque pour la santé et l’environnement. Avec cet outil, vous pouvez connaître les risques des matières actives qui sont utilisées pour traiter vos semences :

Ces dernières ne sont pas des néonicotinoïdes, mais présentent des risques élevés pour les espèces aquatiques. Ces insecticides peuvent être présents dans les sols pendant plusieurs années et sont mobiles, ce qui favorise la contamination de l’eau.

Dépister

Le Guide des ravageurs de sol en grandes cultures (Agri-Réseau) permet d’identifier les principaux ravageurs qui s’attaquent aux grandes cultures au printemps.

L’utilisation des semences traitées se révèle nécessaire lorsque l’historique des champs le justifie ou que des insectes ravageurs du sol sont présents. Le MAPAQ offre une aide financière spéciale dans le cadre du programme Prime-Vert pour appuyer le diagnostic et le dépistage des insectes ravageurs du sol. Pour en savoir plus, téléphonez au Réseau Agriconseils au 1 866 680-1858.

Décider

Si l’utilisation de semences traitées n’est pas justifiée, il est préférable d’éviter d’y recourir. Pour en savoir plus sur les semences non traitées aux insecticides et pour connaître la façon de s’en procurer, consultez le document :

La Financière agricole du Québec indemnise le producteur agricole pour d’éventuelles pertes liées aux ravageurs des semis à l’égard des superficies assurées, et ce, même si les semences n’étaient pas traitées aux néonicotinoïdes.

Des semences non traitées aux néonicotinoïdes : pourquoi pas? Consultez la liste des semences de maïs sans néonicotinoïdes.


Des semences traitées sont nécessaires?

Si l’utilisation des semences traitées est justifiée par l’historique des champs ou la présence d’insectes ravageurs du sol, il est possible d’obtenir un soutien financier du programme Prime-Vert.

Cette aide est destinée à financer l’installation de déflecteurs sur les semoirs en vue de réduire la quantité de poussières émanant des semences traitées et d’ainsi diminuer les risques d’exposition des pollinisateurs aux insecticides.

Pour en savoir plus sur cette mesure, communiquez avec votre direction régionale du MAPAQ.

Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-09-20

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016