Maladies animales sous surveillance

Plusieurs maladies animales requièrent une surveillance étroite. Ces maladies peuvent avoir des conséquences sur la santé humaine ou encore des répercussions économiques sur la production d'élevage.

Au Québec

En plus des maladies animales transmissibles à l'humain, le MAPAQ effectue la surveillance des maladies suivantes :

Le Réseau d'alerte et d'information zoosanitaire (RAIZO) est présent dans toutes les régions du Québec pour surveiller l'éclosion des maladies animales. Des plans de surveillance sont élaborés et des enquêtes épidémiologiques sont effectuées, selon les besoins.

Des maladies sous législation provinciale font aussi l’objet de mesures de contrôle spécifiques. Certaines doivent être déclarées sans délai d'après le Règlement sur la désignation des maladies contagieuses ou parasitaires, des agents infectieux et des syndromes.

Au Canada

Une trentaine de maladies sous législation fédérale font l'objet de mesures de contrôle particulières. Certaines maladies doivent être déclarées sans délai aux autorités.

Le gouvernement fédéral distingue quatre catégories de maladies animales :

Toute personne est tenue de signaler la présence d'un animal atteint ou soupçonné d'être atteint d'une maladie à déclaration obligatoire. Des mesures de lutte ou d'éradication seront alors prises immédiatement.

Pour effectuer un signalement auprès de l'Agence canadienne d'inspection des aliments :

Voir aussi

Liens utiles

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-10-10

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017