Maladies animales sous surveillance

Plusieurs maladies animales requièrent une surveillance étroite compte tenu de leur impact économique sur la production ou de leurs conséquences sur la santé humaine. La surveillance et le contrôle de certaines d'entre elles sont sous la responsabilité du gouvernement fédéral.

Maladies sous la responsabilité du gouvernement fédéral

Maladies déclarables

Les maladies déclarables sont répertoriées dans la Loi sur la santé des animaux et les règlements d'application du gouvernement du Canada. Une trentaine de maladies sous législation fédérale font l'objet de mesures de contrôle spécifiques. En voici quelques-unes :

Toute personne est tenue de signaler à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) la présence d'un animal atteint ou soupçonné d'être atteint d'une de ces maladies. Des mesures de lutte ou d'éradication seront alors prises immédiatement.

En savoir plus sur les maladies déclarables >>

Maladies à notification immédiate

Il s'agit en général de maladies exotiques au Canada et pour lesquelles il n'existe aucun programme de lutte ou d'éradication. Seuls les laboratoires sont tenus de contacter l'ACIA s'ils soupçonnent une telle maladie ou ont obtenu un diagnostic positif.

Liste des maladies à notification immédiate >>

Maladies à notification annuelle

Il s'agit de maladies pour lesquelles le Canada doit présenter un rapport annuel à l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE).Ce rapport confirme la présence de telles maladies au Canada le cas échéant. En général, il s'agit de maladies présentes au Canada, mais qui ne sont pas classifiées déclarables ou à notification immédiate. Tous les laboratoires sont tenus de formuler des commentaires sur le rapport canadien à l'OIE.

Liste des maladies à notification annuelle >>

Maladies sous surveillance particulière au Québec

Au Québec, la Direction de la santé et du bien-être des animaux exerce une surveillance particulière de certaines maladies :

D'autres maladies sont placées sous surveillance par le MAPAQ après entente avec les services de santé publique (ex. : salmonellose) ou les associations de producteurs (ex. : diarrhée virale bovine ou DVB).

En plus de la présence du Réseau de surveillance et d'information zoosanitaire (RAIZO), la surveillance se traduit, entre autres choses, par l'élaboration de plans de surveillance et la tenue d'enquêtes épidémiologiques.

Voir aussi


Dernière mise à jour : 2014-02-26

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014