Campylobactériose

Cause de la maladie

  • Bactérie : Campylobacter spp. (C. jejuni, C. coli, C. lari)
  • Caractéristiques :
    •  Répandue partout dans le monde.
    • Une des bactéries les plus fréquemment en cause dans les toxi-infections alimentaires.
    • Peut survivre dans l'eau pendant 1 mois à une température de 4 °C.
    • Ne résiste pas à la chaleur.

Effets chez l'humain

  • Période avant les symptômes : 2 à 5 jours en moyenne.
  • Symptômes : douleurs abdominales importantes, nausées et vomissements, fièvre, sang dans les selles, diarrhée, maux de tête, douleurs musculaires ou articulaires.
  • Guérit généralement spontanément en 7 à 10 jours.

Effets chez l'animal

La plupart des animaux infectés sont porteurs mais ne présentent aucun symptôme.

  • Diarrhée plus ou moins grave chez la plupart des animaux, surtout chez les jeunes.
  • Brebis et chèvres : cause majeure d'avortement.
  • Bovins : inflammation occasionnelle de la mamelle.
  • Volaille : problèmes de foie et baisse marquée de la ponte.

À noter : Cette bactérie peut être présente dans l'intestin d'animaux cliniquement sains. Elle peut toutefois être excrétée et ainsi infecter l'humain.

Comment se contamine-t-on?

Ingestion d’eau ou d’aliments contaminés : 

  • Ingestion de lait ou de sous-produits non pasteurisés.
  • Consommation de viande qui n’est pas suffisamment cuite (poulet, porc, etc.). Les  carcasses de poulets et d’autres volailles sont souvent contaminées. 
  • Ingestion d’aliments contaminés accidentellement lors de leur préparation  (utilisation des mêmes ustensiles pour les produits crus et cuits, par exemple).
  • Ingestion d'eau non traitée (ruisseaux, puits, lacs, etc.).

 Contact direct avec un animal infecté :

  • Contact étroit avec des animaux infectés, principalement des jeunes animaux comme  des veaux, des chatons ou des chiots, surtout s'ils ont de la diarrhée. 
  • La bactérie peut aussi être présente chez les oiseaux, tant domestiques (ex. :  poules, dindes) que sauvages (ex. : pigeons, goélands).
  • Contact avec des animaux qui ont avorté (brebis, chèvres), car la bactérie peut se  trouver dans le placenta et le liquide amniotique.

De personne à personne :

  • Contamination par une personne infectée, surtout en présence de diarrhée, par l’intermédiaire de mains mal lavées, par exemple. Une personne peut être contagieuse durant quelques semaines, voire quelques mois. 
  • Lors du changement de couche d’un bébé qui a une infection à Campylobacter.

Recommandations pour prévenir les infections à Campylobacter

  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon après être allé à la toilette et après tout contact avec une personne, un animal ou une substance possiblement contaminés (couches des bébés, selles des animaux, litière, aliments, ustensiles de cuisine, cigarette, etc.)
  • Bien réfrigérer les viandes le plus tôt possible après l’achat.
  • Bien faire cuire les viandes, particulièrement la volaille. Faire attention de ne pas contaminer la viande après la cuisson. Bien se laver les mains avant de toucher les aliments et les ustensiles.
  • Éviter de consommer du lait non pasteurisé ou des sous-produits de lait non pasteurisés provenant d’établissements qui ne possèdent pas de permis de transformation de produits laitiers.
  • Éviter de boire de l’eau non traitée et vérifier régulièrement l’eau de puits. Dans le doute, faire bouillir l’eau durant au moins une minute avant de la consommer.
  • Empêcher les animaux de boire dans la toilette.
  • Éviter de nourrir les animaux domestiques avec de la viande crue.
  • Ramasser régulièrement les selles des animaux.
  • Consulter un vétérinaire si un animal présente des signes de maladie.
  • Les Campylobacter sont sensibles à plusieurs désinfectants, dont l’eau de Javel à 1 % et l’éthanol à 70 %.

Consulter la Fiche d'information concernant la campylobactériose (PDF, 119 ko)

Voir aussi

Zoonoses (surveillance, rôle du médecin vétérinaire, mesures sanitaires)

Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2013-12-04

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014