Trichinellose

Qu’est-ce que la trichinellose?

La trichinellose affecte les animaux carnivores et omnivores. Transmissible à l’humain, cette
maladie est causée par Trichinella sp., un parasite qui se loge dans les muscles. L’infection a
longtemps été associée à l’ingestion de viande de porc insuffisamment cuite, mais les mesures préventives mises en place dans cet élevage y ont pratiquement éliminé ce parasite. Pourtant, quelques personnes s’infectent encore chaque année au Québec. La consommation de viande d’ours noir insuffisamment cuite est souvent la source de ces infections.

Quels sont les signes de la maladie chez l’humain?

Dans la semaine suivant l’ingestion de viande infectée, la trichinellose peut se manifester
par de la diarrhée et des malaises abdominaux. Une à trois semaines après ces manifestations, des signes d’allergie peuvent apparaître, tels que des rougeurs sur la peau, de l’enflure au visage et plus particulièrement aux paupières. Ces symptômes peuvent être accompagnés de signes d’infection musculaire, tels que fièvre, maux de tête, douleurs et faiblesse musculaires. Dans certains cas, les douleurs et la faiblesse musculaires peuvent persister plusieurs semaines. La sévérité de la maladie dépend de la quantité de parasites ingérés. Rarement, des complications peuvent survenir : pneumonie, problèmes cardiaques ou nerveux, etc. Les cas connus de mortalité sont rarissimes.

Existe-t-il un traitement pour l’humain?

Il n’existe pas de traitement tout à fait satisfaisant, mais certaines combinaisons de médicaments peuvent aider à éliminer le parasite de l’intestin et à réduire l’inflammation. Comme ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont administrés tôt après l’ingestion de viande infectée, il est important de consulter un médecin rapidement si vous croyez
être atteint de trichinellose.

Comment la maladie se transmet-elle?

La transmission du parasite se fait par l’ingestion de viande infectée insuffisamment cuite. Après l’ingestion, le ver est libéré par la digestion et se reproduit dans l’intestin. Les jeunes larves empruntent alors les circulations lymphatique et sanguine pour se rendre dans les différents muscles et s’y loger. Le parasite peut survivre pendant plusieurs mois, voire des années, dans les muscles.

Comment la reconnaître chez l’animal?

Le parasite ne semble pas rendre l’animal malade. Comme ce ver est invisible à l’oeil nu, il
est impossible de voir si les carcasses d’ours en sont infectées. Seul un test de laboratoire
permet de déceler la présence du parasite. Selon les résultats d’une étude effectuée en 2004, moins de 1,6 % des ours noirs au sud du 50e parallèle au Québec seraient infectés. Au nord du 50e, la proportion est inconnue. Des cas de trichinellose transmise par l’ours aux humains sont cependant signalés tant au sud qu’au nord du 50e parallèle.

Comment prévenir la maladie?

  •  La cuisson adéquate de la viande est un moyen simple et efficace permettant de consommer la viande d’ours en toute sécurité. La disparition de toute trace de couleur rosée peut indiquer que la cuisson est suffisante. Le centre de la pièce de viande à cuire doit atteindre au moins 77 °C (170 °F) au thermomètre. Attention : La cuisson au four à micro-ondes comporte un risque, car la température atteinte par la pièce de viande n’y est pas aussi uniforme que dans un four traditionnel.
  • Un bon lavage des mains s’impose après avoir manipulé la viande crue.
  • Il est essentiel de bien nettoyer les ustensiles et les surfaces de travail après avoir manipulé la viande crue. Cette précaution permet d’éviter la contamination d’autres aliments.
  • Il est important de savoir que la congélation domestique, même prolongée, ne tue pas les larves du parasite.
  • La salaison, le séchage et le fumage des viandes ne sont pas des procédés sécuritaires.

Liens utiles


Dernière mise à jour : 2014-01-03

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014