Commercialisation en circuit court

Dans un circuit court, au maximum un intermédiaire intervient entre l’entreprise de production ou de transformation et le consommateur. Ainsi, les circuits courts regroupent deux grands types de commercialisation : la vente directe et la vente indirecte.

La commercialisation en circuit court va bien au-delà d’une simple transaction commerciale. Elle se caractérise d’abord par la relation entre le producteur et la population : perception des attentes des consommateurs et de leurs besoins, amélioration continue des produits, etc. De plus, elle se démarque par le dynamisme que ces échanges commerciaux génèrent sur le territoire.

Comment choisir son réseau de commercialisation?

Vous désirez vendre vos produits en circuit court, c’est-à-dire sans ou avec un seul intermédiaire, mais vous ne savez pas exactement quel réseau de vente choisir? 

Choisir son réseau de commercialisation quand on ne sait pas trop ce qui nous attend est toujours insécurisant. Certains gestionnaires d’entreprises choisissent leur réseau de vente un peu à l’aveuglette. Et pourtant! C’est un peu comme conduire une voiture les yeux fermés, on sait que l’on roule, mais pas vers quel endroit et de quelle façon. En ligne droite ou sur une route sinueuse parsemée d’embuches?

Nos fiches sur le circuit court vous informent sur les canaux de commercialisation afin que vous puissiez choisir les plus adaptés à votre situation.

Ces fiches ne sont pas un recensement exhaustif des méthodes de vente en circuit court : il y a place à l’innovation. 

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2015-02-18

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017