Le Plan stratégique de développement du secteur bioalimentaire de l’Estrie 2012-2017

Ronald Boucher
Conseiller en économie et en gestion
Direction régionale de l’Estrie, MAPAQ
__________________________________________________________________________

Récemment, le secteur bioalimentaire estrien s’est doté d’un nouveau plan stratégique de développement qui sera en vigueur jusqu’en 2017. Le Plan stratégique 2012-2017 s’inscrit dans la continuité de ce qui avait été établi, bien loin d’ignorer ceux qui ont été faits précédemment ou les avancées des dernières années. La démarche d’élaboration du nouveau plan a permis aux divers intervenants du secteur une participation active qui se concrétise en un large consensus et une grande adhésion.

On le dit bioalimentaire puisqu’il regroupe l’ensemble des activités liées à la production agricole, aux pêches et à l’aquaculture commerciale, à la transformation des aliments et des boissons, au commerce des aliments (distribution et détail) ainsi qu’aux réseaux des services alimentaires (hôtellerie, restaurants et institutions). Ainsi, le développement du secteur sera guidé par 4 axes, 17 cibles, 49 stratégies et une multitude d’actions. Ces dernières seront d’ailleurs réalisées par les divers partenaires, ministères, CLD, MRC, organismes de développement, établissements d’enseignement et entreprises spécialisées dans la production, la transformation, le commerce, etc.

Les quatre axes de développement

  • Favoriser le développement d’une agriculture durable qui valorise les productions établies et celles à potentiel de développement.
  • Favoriser le développement durable des entreprises de transformation et développer le savoir-faire dans la région.
  • Favoriser l’accès des produits bioalimentaires de l’Estrie au marché domestique et au marché d’exportation.
  • Favoriser le développement des entreprises agrotouristiques et renforcer le réseautage des secteurs agricole, touristique et culturel de la région.

La mise en œuvre du nouveau plan stratégique repose sur une utilisation optimale des ressources tant humaines que financières. Elle se fera également dans un esprit de concertation, de collaboration, de complémentarité et d’efficience de tous les acteurs, partenaires et collaborateurs. De plus, un suivi des réalisations est prévu annuellement pour constater l’évolution et l’atteinte des cibles et des objectifs fixés.

La région s’est dotée d’un outil de développement important. Sa réalisation contribuera à l’essor du secteur, et donc, au bénéfice de toute la population estrienne.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2012-12-21

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017