Innovation alimentaire - La petite histoire de la barre OMAX

Carrolyn O’Grady, agr.
Conseillère en transformation alimentaire
MAPAQ Montérégie, secteur Ouest


OMAX, une barre nutritive développée par l’entreprise Nutrifrance à Saint-Jean sur Richelieu, a remporté de nombreux prix d’innovation depuis 2015. Le plus récent prix étant un DUX 2016 pour leur produit amélioré. Comment cette entreprise agroalimentaire de la Montérégie a-t-elle développé et adapté cette barre?

De l’idée à la réalité

Offrir aux enfants en milieux défavorisés la possibilité de déjeuner, voilà la première mission que s’étaient donnés Chantal Vaillancourt et son frère Gilles, copropriétaires de Nutrifrance, lorsqu’ils ont développé leur produit en 2006. L’objectif était de concevoir un aliment abordable à produire, de petit format et qui pouvait être donné en charité. Après avoir testé le produit auprès des enfants, ils s’aperçoivent que leur clientèle cible n’aime pas le produit, mais que les parents l’apprécient beaucoup. Au lieu d’abandonner la recette complète, ils décident alors de modifier leur clientèle cible. Une consultation auprès de spécialistes en marketing est alors effectuée et la barre OMAX est née. La recette est également améliorée pour être plus tendre et malléable. La barre est conçue pour être cuite en magasin et positionnée avec les produits de boulangerie. Elle a une durée de vie de 14 jours.

En novembre 2012, la barre remporte le premier prix offert par le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) dans la catégorie des produits nouveaux ou améliorés. Le produit devient alors davantage en demande. Des dégustations sont proposées dans les supermarchés IGA où sont vendues les barres. Les dégustateurs mentionnent qu’ils aiment moins la texture grossière du produit et le fait qu’il est trop sec. La recette est alors adaptée de nouveau : les grains sont moulus plus finement, des fruits sont ajoutés et le produit devient plus moelleux. L’entreprise gagne pour une première fois le prix DUX 2013 dans la catégorie « nouveau produit alimentaire ».

L’année 2015 apporte d’autres modifications à la recette. L’entreprise travaille avec un groupe de finissants de HEC Montréal, afin de mieux positionner leur produit. Le travail des étudiants révèle que la clientèle cible du produit devrait être modifiée légèrement afin de viser les femmes professionnelles de 25 à 45 ans. De plus, selon les nouveaux tests de goût effectués, la texture de la barre est encore trop grossière! La barre est reformulée une troisième fois et l’emballage est adapté. L’entreprise décide de cuire et d’emballer le produit à l’usine de Saint-Jean-sur-Richelieu afin d’avoir un meilleur contrôle sur l’humidité du produit et la texture désirée. OMAX est ensuite présenté au SIAL 2015 et devient finaliste pour le « Grand prix de l’innovation », et au CTAQ 2015 où le produit remporte le premier prix dans la catégorie « Collations » pour le produit nouveau ou amélioré.

À l’heure actuelle, la barre se trouve dans presque tous les IGA du Québec, chez l’épicerie Pasquier et dans quelques magasins d’aliments naturels. L’entreprise continue d’innover en adaptant son emballage pour la vente individuelle.

À retenir : évoluer avec les goûts des consommateurs

« Ce n’est pas parce qu’on gagne des prix que les consommateurs vont aimer le produit », explique Gilles Vaillancourt. Comme on l’a vu, la recette de la barre OMAX a été modifiée à trois reprises entre 2006 et 2015, à la suite de panels de dégustations de consommateurs. La recherche et le développement de l’entreprise évoluent donc constamment. « Les modes d’alimentation et la culture gastronomique évoluent chez le même profil de consommateurs. Il ne faut surtout jamais baisser les bras! », avoue l’homme d’affaires.

À savoir

Le concours Prix innovation en alimentation, organisé par le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ), reconnaît les efforts d’entreprises qui ont su, au cours de la dernière année, développer et/ou lancer un projet innovant répondant à différents critères. Information : www.conseiltaq.com 




 


Photo: Orange Agence Marketing


Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 5 mai 2016

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-06-29

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017