Signature de la brochure Sciensationnel

Améliorer la qualité des sols grâce aux planches permanentes

Les planches permanentes sont de larges buttes sur lesquelles on cultive un ou plusieurs rangs de légumes. Le sol est ameubli à l’aide d’un équipement de conception spéciale, alors que les allées entre les « planches » ne sont pas travaillées. Cette technique de culture maraîchère a l’avantage de réduire les passages de la machinerie et de diminuer les labours en profondeur. Ainsi, le sol de la zone cultivée est moins compacté et mieux aéré et le drainage s’en trouve amélioré, ce qui accroît l’activité biologique du sol.

Deux mains tenant chacune de la terre pour illustrer la qualité du sol.

© Denis La France

Amélioration de la qualité du sol (modèle conventionnel à gauche, planches permanentes à droite)

M. Denis La France, expert et chargé de projet au CETAB+, et les membres de son équipe se sont inspirés d’une technique de planches permanentes développée en France pour mettre au point un équipement adapté aux conditions particulières du Québec. Cet équipement comprend une butteuse à disques, pour déchaumer et pour enfouir les engrais verts, un cultibutte muni de pointes, pour ameublir et entretenir les buttes, et une vibroplancheuse, qui permet de préparer le lit de semences. Cet équipement a été utilisé pour des cultures de haricots et de brocolis comportant des planches permanentes de 1,2 mètre et des allées de 30 centimètres.

Les travaux de Mme Maryse Leblanc, de l’IRDA, ont mis en évidence l’amélioration attendue, notamment la réduction de la compaction du sol, à la suite de l’adoption de la technique des planches permanentes. Cela devrait se traduire à long terme par des conditions de plus en plus favorables aux cultures; des essais se poursuivent d’ailleurs afin de le valider. Cependant, pour les deux premières années, aucune différence significative de rendement des récoltes n’a été observée par rapport au modèle conventionnel.

L’équipement mis au point dans le contexte de ce projet est accessible aux petits comme aux grands producteurs qui peuvent le modifier ou même le fabriquer selon leurs besoins. Certains producteurs ont déjà emboîté le pas et d’autres envisagent de le faire d’ici quelques années. Notons qu’en France l’association ADABio Autoconstruction a publié des plans pour la fabrication de cet équipement.

Pour plus de détails, consultez la fiche du projet. (PDF, 243 ko)

 
 
Butteuse à disques

© ADABio

Butteuse à disques

Cultibutte muni de pointes

© Denis La France

Cultibullte avec pointes

Vibroplancheuse

© Denis La France

Vibroplancheuse

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce projet a été réalisé par le Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+), en collaboration avec l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) et la ferme-école du Cégep de Victoriaville, dans le cadre du Programme de soutien au développement de l'agriculture biologique.
 

Dernière mise à jour : 2014-10-17

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017