Culture du raisin (viticulture)

Au Québec, la culture de la vigne et la fabrication de vin ont pris leur essor dans les années 1980. Aujourd’hui, les vignerons québécois produisent plus de 2 millions de bouteilles de vin par année.

La production viticole se divise en deux catégories :

  • le raisin de cuve, destiné à la fabrication de vin
  • le raisin de table, destiné à être mangé frais.

Les producteurs québécois cultivent principalement le raisin pour en faire du vin.

Vin et raisins en chiffres (2018)

  • Nombre de producteurs : 314
  • Superficies cultivées : 1 023 hectares
  • Volume de production : 2 475 tonnes de raisins
  • Recettes en provenance du marché : 5,8 M$
  • Vente de vin québécois : 25 M$
  • Consommation annuelle au Canada : 4,38 kg (raisin frais) et 16,4 l (vin) par personne

Où se trouvent les producteurs de raisins au Québec? (2018)

Description textuelle du graphique

De la vigne…

Les vignerons du Québec cultivent principalement des cépages hybrides. Ces variétés issues de croisements sont mieux adaptées à nos hivers que les cépages de type Vitis vinifera (cabernet, chardonnay, etc.) qui sont davantage utilisés en Europe.

Les cépages les plus populaires dans nos vignobles sont :

  • cépages blancs : vidal, seyval blanc, frontenac blanc et frontenac gris.
  • cépages rouges : frontenac rouge, marquette et maréchal Foch.

La plupart des vignobles du Québec sont relativement petits (moins de 5 hectares). Quelques-uns cultivent toutefois sur plus de 10 hectares.

… à la bouteille!

En 2019, 145 entreprises possèdent un permis de production artisanale leur permettant de fabriquer du vin.

En parallèle, 14 entreprises détiennent un permis de fabricant industriel de vin, dont 8 sont situées en Montérégie. Il s’agit majoritairement d’entreprises d’embouteillage de vins.

Tous les vins artisanaux québécois peuvent être vendus sur les lieux de production. Ils peuvent également être commercialisés dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ), dans les dépanneurs et les épiceries, dans les restaurants, dans les marchés publics, dans les foires et événements agroalimentaires de même qu’à l’extérieur du Québec.

Logos officiels des appellations réservées « Vin du Québec » et « Vin de glace du Québec ».

Valoriser les vins du Québec

La grande majorité des vins consommés au Québec est importée. Toutefois, la demande pour les vins québécois est en hausse. En effet, les ventes de vins d’ici ont augmenté de 25 % en volume dans le réseau des succursales de la SAQ entre 2015 et 2018. Plus de 420 000 litres de vin québécois ont été vendus par la société d’État en 2018.

Une appellation réservée « Vin du Québec » existe depuis l’automne 2018. Elle désigne les vins élaborés uniquement à l’aide de cépages cultivés au Québec.

L’appellation couvre une grande variété des produits vinicoles québécois :

  • vin blanc
  • vin rouge
  • vin rosé
  • vin mousseux ou pétillant
  • vin de vendange tardive
  • vin de raisins passerillés.

Une appellation réservée « Vin de glace du Québec » authentifie également les vins faits exclusivement de raisins cultivés au Québec et ayant gelé naturellement sur la vigne. En 2018, 10 entreprises détenaient cette appellation réservée.

Raisins de table

En 2018, il y avait environ 60 producteurs de raisins de table et plus d’une dizaine d’hectares en production, répartis dans toutes les régions du Québec.

Il est possible de se procurer des raisins de table québécois dans les kiosques à la ferme, les marchés publics, les « paniers bio » ou en autocueillette.

Variétés de raisins de table cultivées au Québec :

  • Somerset (rouge, sans pépins)
  • Trollhaugen (bleu, sans pépins)
  • Brianna (vert, avec pépins).

Production biologique

En 2019, le mode de culture biologique est privilégié par 25 producteurs de raisins de table. Les raisins de cuve, quant à eux, sont cultivés selon ce mode par 16 producteurs, dont 12 offrent des vins certifiés biologiques.

Recherche et innovation

Le principal défi est l’adaptation de la culture des cépages de type Vitis vinifera à notre climat. Par exemple, les producteurs québécois réussissent à protéger les vignes pendant l’hiver grâce à l’utilisation de toiles géotextiles.

Agrotourisme

La grande majorité des vignobles québécois ouvrent leurs portes au public. Certains participent à des circuits agrotouristiques dans leur région. Il existe également des routes des vins, guidant les touristes de vignoble en vignoble à travers une même région.

De nombreux événements, fêtes et festivals à travers le Québec mettent le vin à l’honneur. À l’automne, il est même possible de participer aux vendanges chez plusieurs vignerons.

Soutien aux producteurs

Le MAPAQ met plusieurs programmes d’aide financière à la disposition des producteurs. Il est possible d’obtenir des conseils ou de l’information en consultant un conseiller régional du Ministère.

Voir aussi

Liens utiles

Photos : Martin Blache et Éric Labonté, MAPAQ.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2019-10-17

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020