Plantes grimpantes comestibles

La culture des plantes grimpantes est une solution intéressante pour les citadins qui manquent d’espace pour jardiner. Ces plantes ne nécessitent qu’une petite surface au sol puisqu’elles se développent à la verticale.

Les plantes grimpantes offrent différents avantages :

  • Elles bloquent les rayons ultraviolets et procurent des points d’ombre.
  • Elles améliorent l’isolation des bâtiments.
  • Elles réduisent le bruit ambiant.
  • Elle sont esthétiques.
  • Elles forment une barrière contre les graffitis.

De plus, certaines plantes grimpantes sont comestibles. Par exemple :

  • l’épinard de Malabar
  • le concombre anglais ou libanais
  • le houblon
  • la vigne à raisin
  • le kiwi arctique
  • le haricot grimpant.

Vigne à raisin

La vigne est une plante vivace et vigoureuse qui apprécie le soleil et les sols bien drainés. Elle se cultive en pot ou en pleine terre.

Variétés

Il existe plusieurs variétés de vignes à raisin de table : raisin rouge, blanc ou bleu, avec ou sans pépins. Le choix d’un cultivar dépendra non seulement de vos goûts, mais également des conditions de culture et de la zone de rusticité de votre localité.

Cultiver la vigne à raisin pour faire du vin est plus ardu. Vous pouvez toutefois espérer obtenir quelques litres chez vous, si vous récoltez une grande quantité de raisin. Pour y parvenir, vous devrez sélectionner une variété appropriée à la vinification. Vous devrez aussi entretenir vos vignes pour obtenir une exposition maximale au soleil et une bonne aération.

Plantation

Sous sa forme grimpante, la vigne se cultive au moyen d’un support, auquel elle peut s’accrocher pour croître.

Vous pouvez installer :

  • un support de fils de fer
  • un treillis
  • une clôture
  • une tonnelle
  • une rampe d’escalier
  • une pergola.

La méthode de plantation d’une vigne est assez simple. Elle est décrite dans la page sur les arbres fruitiers.

Important : La vigne a la particularité d’avoir des racines profondes. Il est donc conseillé de ne pas la planter trop près de la maison.

Taille

Pour obtenir une bonne quantité de raisin et pour prévenir les maladies, il est important de tailler la vigne chaque année. Cela permet de créer des ouvertures et d’aérer l’intérieur du plant. La fin de l’automne ou le début de l’hiver (avant les premières neiges) sont des moments parfaits pour les tailler.

Maladies et ravageurs

Les principales maladies touchant la vigne sont :

  • le mildiou
  • le blanc (oïdium)
  • les pourritures grise et noire
  • l’anthracnose
  • la tumeur du collet.

Une lutte efficace contre les maladies commence par un bon dépistage. Plus vous intervenez tôt, plus vous limiterez les dommages causés à la vigne.

De nombreux insectes peuvent également s’attaquer à la vigne à raisin. Si vous n’avez que quelques plants, vous pouvez écraser les insectes ou les vaporiser d’eau savonneuse.

Méfiez-vous aussi des oiseaux, des ratons laveurs et des moufettes qui raffolent des raisins. Pour les contrer, vous pouvez installer des filets ou des clôtures grillagées. Cependant, il n’existe aucune solution pour se protéger parfaitement de la faune urbaine.

Kiwi arctique

Le kiwi arctique est une espèce encore peu connue. Cette plante donne une belle floraison, un feuillage luxuriant et des fruits de la taille d’un gros raisin. Au goût, le kiwi arctique est sucré et parfumé.

Plantation

Le kiwi arctique est une plante vivace rustique dans la zone 3b au Québec. Il apprécie le soleil et les sols bien drainés, mais il peut croître à la mi-ombre. La plante peut atteindre cinq mètres de hauteur.

Production

Le kiwi arctique est une plante dioïque. Seuls les plants femelles donnent des fruits. Il faut cependant se procurer un plant mâle pour assurer la pollinisation.

Les premiers fruits font leur apparition vers la troisième année. Si des fruits se forment avant, il est conseillé de les enlever. Cela assure un meilleur rendement à long terme.

La méthode de culture du kiwi arctique est similaire à celle de la vigne à raisin (plantation, support et fertilisation).

Ravageurs

Les principaux insectes susceptibles de s’attaquer aux plants sont les chenilles défoliantes et les cochenilles. Pour s’en départir, il suffit de les écraser.

Haricot grimpant

Le haricot est apprécié pour son goût et pour sa capacité à grimper en hauteur.

Il faut distinguer le haricot grimpant ou à rames (Phaseolus vulgaris communis) de son cousin qui ne grimpe pas, le haricot nain (Phaseolus vulgaris nana).

Plantation

La plantation s’effectue dès qu’il n’y a plus de risque de gel. Il suffit de semer les graines dans un sol léger à une profondeur de deux ou trois centimètres, puis d’arroser abondamment.

Comptez de 65 à 75 jours pour que les plants donnent des fruits. N’oubliez pas d’installer un support auquel vos plants pourront s’agripper. Cela favorisera leur croissance et en optimisera le rendement.

Production

La récolte du haricot grimpant s’étend du milieu de l’été jusqu’à l’automne. Sachez également que plus vous cueillerez les haricots de vos plants, plus ceux-ci en produiront.

Voir aussi

Pour en savoir plus

Plantes grimpantes

Vigne à raisin

Kiwi arctique

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2018-05-22

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020