Recours au médecin vétérinaire

Le médecin vétérinaire est à même d’adopter les meilleures pratiques en matière de diagnostic et de traitement des maladies pour lesquelles il peut prescrire des antibiotiques. Il doit aussi s’assurer que vous avez toute l’information nécessaire pour utiliser efficacement le produit.

  Photo : iStock 

Traiter une infection bactérienne

Avant de prescrire un antibiotique, le vétérinaire doit tenir compte d’une foule d’éléments, notamment les bienfaits pour l’animal et les répercussions sur la santé publique.

Pour faciliter sa prise de décision, il s'appuie sur de nombreux outils. L’un d’eux est le recours aux services des laboratoires de santé animale, tels que ceux du MAPAQ et de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Le personnel de laboratoire réalise des cultures bactériologiques à l'aide des spécimens qui lui sont acheminés afin de déterminer la cause de l’infection. S’il s’agit d’une infection bactérienne, il procède à d’autres tests. Il vérifie, entre autres, si la bactérie est résistante à certains antibiotiques.

Grâce à l'information obtenue, le médecin vétérinaire est en mesure : 

  • d’établir un diagnostic plus précis 
  • de mieux orienter le choix du traitement 
  • de choisir l’antibiotique le plus susceptible d’éliminer la bactérie et de soigner l’animal malade.

À la suite de l’évaluation, le vétérinaire pourrait aussi décider de ne pas prescrire d'antibiotique s’il le juge non nécessaire.  

  Photo : iStock 

Résistance aux antibiotiques

Il existe aussi au Québec une surveillance de tous les résultats de laboratoire. La surveillance de l'antibiorésistance permet d’observer le développement de la résistance aux antibiotiques. Les vétérinaires praticiens peuvent ainsi suivre l’évolution de la situation chez les animaux au Québec et choisir judicieusement l’antibiotique à utiliser.

Les vétérinaires doivent suivre une formation continue offerte par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec. Elle porte notamment sur l'usage des antibiotiques et la résistance des bactéries. Cette formation leur permet :

  • d’enrichir les connaissances qu’ils ont déjà acquises
  • de vous donner des conseils encore plus avisés sur l’utilisation des antibiotiques.

L’Association canadienne des médecins vétérinaires a aussi établi des lignes directrices sur l’administration judicieuse des antimicrobiens. L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec et le MAPAQ les ont rendues disponibles auprès des vétérinaires du Québec. Ceux-ci peuvent s’en servir comme guide dans le choix d’un antibiotique pour le traitement des infections chez les animaux de production.

Voir aussi

Lien utile

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-05-24

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019