Grippe aviaire : surveillance​

Retrouvez-nous sur Québec.ca​​

Vous pouvez désormais consulter les contenus sur la maladie animale Grippe aviaire dans Québec.ca ​: description, animaux à risque, signes de la maladie, transmission, prévention, risques pour l'humain.​

Trouvez-y l’information utile pour contribuer à la surveillance de la grippe aviaire. La surveillance est actuellement augmentée au Québec, car l’influenza aviaire H5N1 a été signalé au Canada. ​

​​La grippe aviaire est causée par un virus influenza de type A qui peut affecter les espèces aviaires ​domestiques ou sauvages. Les souches du virus qui causent la majorité des inquiétudes associées à cette maladie sont de sous-types H5 et H7. Ces souches, même faiblement pathogènes, sont susceptibles de muter et de devenir hautement pathogènes, puis de causer des signes cliniques sévères et une mortalité importante dans les élevages de volailles. Les conséquences peuvent être dévastatrices pour l'industrie.

Depuis l'apparition, en Chine, de souches d'influenza aviaire causant des mortalités chez les humains (H5N1 en 1997 et H7N9 en 2013), nombreux sont ceux qui craignent le pire : une mutation de ces souches qui leur permettrait de se propager rapidement au sein de la population et de déclencher une pandémie. Toutefois, le virus n'a pas encore acquis la faculté de se transmettre facilement d'un humain à l'autre. Bien que certaines souches du virus puissent exceptionnellement infecter les humains, les cas isolés sont généralement associés à des contacts étroits avec de la volaille infectée ou avec un environnement contaminé par celle-ci.

Le MAPAQ exerce une veille constante de l'influenza aviaire à l'échelle provinciale, nationale et internationale. Au Québec, le réseau aviaire surveille toute situation anormale qui pourrait survenir dans les élevages de volailles. Les activités de surveillance du Ministère s'accompagnent de diffusion d'information et de recommandations visant à accroître la vigilance et la biosécurité dans les élevages lorsque la situation le justifie.

La surveillance chez les oiseaux sauvages s'effectue en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et le Centre québécois sur la santé des animaux sauvages.

Aucun pays n'est à l'abri de cette maladie qui peut être véhiculée par les oiseaux migrateurs. En cas d'éclosion d'influenza aviaire chez les volailles domestiques au Québec, le virus pourrait être éradiqué efficacement grâce à sa détection rapide et aux plans d'intervention en place. Le Laboratoire de santé animale du MAPAQ dispose d'outils diagnostiques lui permettant de déceler en moins de 24 heures la présence du virus de l'influenza aviaire.​

À cette surveillance s'ajoute celle exercée par l'Agence canadienne d’inspection des aliments​​ dans le cadre du Système canadien de surveillance de l'influenza aviaire à déclaration obligatoire.

Zones de contrôle primaire

Des zones de contrôle primaire (ZCP) ont été établies autour des élevages positifs par l’Agence canadienne d’inspection des aliments. À l’intérieur de cette zone, le transport d’oiseaux, de leurs produits ou leurs sous-produits et des objets exposés aux oiseaux est réglementé. Certains mouvements sont interdits, d’autres nécessitent un permis.​

Vérifiez tout d’abord si vous êtes situé dans une ZCP en consultant la page Zone de l'influenza aviaire - Agence canadienne d'inspection des aliments. Utilisez ensuite l'outil interactif pour obtenir des informations sur les permis requis ainsi que les conditions de transport des oiseaux et des sous-produits dans la ZCP.

​Pour obtenir des renseignements ou de l’aide avec les permis et les autorisations de contrôle des mouvements dans les ZCP, les propriétaires de petits élevages d’oiseaux peuvent communiquer avec le MAPAQ par courriel à l’adresse permisZCPdeplacement@mapaq.gouv.qc.ca​.

Industrie de la volaille

Les producteurs avicoles du Québec mettent en œuvre différents programmes d'assurance salubrité des aliments à la ferme qui incluent des mesures de biosécurité et qui permettent d'éviter l'introduction de la maladie.

L'Équipe québécoise de contrôle des maladies avicoles (EQCMA) coordonne un plan d'intervention et conçoit des outils relatifs à la prévention et au contrôle des maladies, y compris l'influenza aviaire. Ce travail est réalisé en collaboration avec différents partenaires, dont le MAPAQ.

Voir aussi 

​​​Foire aux questions sur la grippe aviaire​

Liens utiles

Détection des cas chez les oiseaux sauvages au Canada : Influenza aviaire hautement pathogène - Oiseaux sauvage

Détection des cas chez les oiseaux d’élevage au Canada : Réponse aux détections d'influenza aviaire hautement pathogène (H5N1) au Canada 2021 à 2022 (Oiseaux d’élevage), Agence canadienne d'inspection des aliments

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2022-05-18

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2022