Élimination des carcasses d'animaux morts

Quand un animal meurt au sein de votre cheptel, vous devez vous en départir en respectant certaines obligations. La méthode d'élimination ou de valorisation adoptée doit tenir compte de :

  • la biosécurité du troupeau
  • la protection de la qualité de l'eau
  • la protection de l'environnement.

Méthodes d'élimination ou de valorisation autorisées

Voici les méthodes réglementées qui limitent les répercussions sur la santé publique :

Modes usuels de valorisation ou d'élimination des cadavres d'animauxEspèces animales visées 
Récupérateurs et ateliers d'équarrissageToutes les espèces
Enfouissement à la fermeToutes les espèces
Incinérateurs autorisésToutes les espèces
Lieux d'enfouissement autorisésOvins et caprins seulement
Compostage Volailles, caprins, ovins et porcins seulement

​​

COVID-19 : Solution de rechange pour l’élimination​ de carcasses d’animaux​

En vigueur jusqu’au 1er novembre 2020
Les mesures sanitaires mises en œuvre en raison de la pandémie de COVID-19 ont des répercussions importantes pour les producteurs agricoles. Une solution de rechange leur est proposée pour procéder à l’élimination des surplus de cadavres d’animaux engendrés par la diminution de la transformation des viandes dans les abattoirs.
 
Ainsi, il est possible pour les producteurs agricoles d’éliminer dès à présent les carcasses d’animaux en les acheminant dans un lieu d’enfouissement technique, selon les conditions requises.
 
En vertu des mêmes conditions, lorsqu’un abattoir fournit des services d’abattage aux producteurs agricoles, il peut éliminer de son propre chef les carcasses en les dirigeant vers un lieu d’enfouissement technique.​
 
​Pour plus d’information, consultez la page Web Lieu d’enfo​uissement technique.

​Voir aussi

Lien utile

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2020-05-01

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020