Problématique d'ocre ferreux

Plusieurs producteurs agricoles constatent la présence d’une eau de couleur rouille dans les fossés et de dépôts gélatineux directement à la sortie d’un collecteur de drainage. Ces signes peuvent révéler la présence d’ocre ferreux, aussi appelé « bactérie mangeuse de fer ».

L’ocre de fer résulte d’un phénomène chimique qui se produit lorsque les bactéries du sol entrent en contact avec une source d’oxygène comme de l’air ou de l’eau chargée en fer soluble. Les sols sableux, sableux-limoneux et organiques sont souvent très riches en ions ferreux (Fe 2+) ce qui peut provoquer un colmatage des drains à court ou à moyen terme, soit à l’intérieur de cinq ans d’existence après la pose de ces derniers.

Avant d’opter pour du drainage souterrain, le risque de colmatage des drains peut être généralement évalué par des observations et par des investigations dans les fossés (présence de dépôt gélatineux, couleur ocre ou rouille et film huileux) et aux sorties de drains existants d’un système de drainage voisin ou à la sortie d’un drain de fondation d’un bâtiment localisé à proximité.

Dans l’affirmative, il faut alors procéder à une évaluation plus poussée des champs. Un des moyens couramment utilisés est le dosage du fer en solution, qui est réalisé à l’aide d’une trousse HACH ou de tout procédé équivalant avec la complicité de la mesure du pH de l’eau pour connaître le niveau d’acidité.

À l’heure actuelle, l’analyse de l’eau contenue dans le sol à la profondeur d’installation des drains peut aider à déterminer le niveau de risque de colmatage du système de drainage en lien avec les éléments du tableau 1 tiré du CRAAQ (2005).

Tableau 1

Contenu ions ferreux(Fe 2+) (mg/L)

Contenu ions ferreux(Fe 2+) (mg/L)

Risque de colmatage des drains

 

 pH < 7

 

 pH >7

 
 

 < 0,5

 

 < 1,0

 

 Faible

 0,5 à 1,0

1,0 à 3,0

Faible à Moyen

 1,0 à 3,0

3,0 à 6,0

Moyen à  élevé

3,0 à 6,0

 6,0 à 9,0

Élevé à très élevé

 > 6,0

> 9,0

Très élevé

Source : Asselin, 1985 (adaptation de Kuntze, 1978)

Au cours des dernières années, l’intérêt des producteurs envers le drainage souterrain a ravivé également celui des manufacturiers et des professionnels pour le développement de solutions permettant d’atténuer le risque de colmatage des drains par l’ocre ferreux. Bien qu’il n’existe pas pour l’instant de solution miracle mise à part une bonne planification de son système de drainage par l’aménagement de cheminées d’accès et un nettoyage fréquent, quelques résultats de recherche qui toucheraient à la fois la problématique d’ensablement des drains et de colmatage des drains par l’ocre ferreux sont attendus dans les prochaines années.

Yves Bédard, ingénieur
Conseiller en agroenvironnement

Août 2014

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021