Agriculture biologique : certification ou accréditation?

La certification et l'accréditation biologique : voilà des termes qui sont très utilisés, mais à la fois malmenés et mal connus. Une entreprise agricole peut-elle se faire certifier ou accréditer? Une carotte bio est-elle certifiée ou accréditée? La certification et l'accréditation sont bien différentes. Voici pourquoi.

Au Québec, l'utilisation du mot « biologique », des termes dérivés « biodynamique » et « organique » ainsi que le diminutif « bio » sont protégés par la Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants. Entre autres, cette loi stipule que le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) est responsable de l'accréditation des organismes de certification. Donc, ce sont les organismes de certification qui peuvent recevoir une accréditation.

Certains organismes peuvent être reconnus, mais non accrédités. L'accréditation est réservée aux certificateurs qui ont des activités d'inspection et de certification au Québec. La reconnaissance de conformité, moins complexe, vise les organismes qui certifient des produits de provenance hors Québec vendus sur les marchés québécois.

Actuellement, plus de 80 organismes sont reconnus et six sont accrédités : Écocert Canada (association de Garantie Bio et d'Écocert Canada), Letis S.A., Organic Crop Improvement Association, OCPP/Pro-Cert Canada, Québec Vrai et Quality Assurance International. Seuls ces organismes détiennent le droit de certifier des produits agricoles et alimentaires biologiques cultivés ou transformés sur le territoire québécois, qu'ils soient destinés à être vendus au Québec ou à l'extérieur de la Belle Province. D'ailleurs, nous vous présentons  les logos des six organismes accrédités. Notez que leur présence sur un produit n'est pas obligatoire, mais le nom de l'organisme doit être inscrit.

Afin d'être certifié, un produit doit respecter les normes de l'organisme de certification basées sur les Normes biologiques de référence du Québec. Ces dernières constituent les exigences minimales pour la production biologique. La certification biologique est une démarche volontaire et constitue un privilège à mériter plutôt qu'un droit à revendiquer.

Depuis peu, un producteur ou un transformateur peut aussi apposer sur son produit certifié, avec l'autorisation du CARTV, le nouveau logo « Bio Québec ». Ce logo vise à faciliter la recherche sur les tablettes des produits biologiques québécois, le «bio» et le « local » réunis sous un même logo.

Donc, entre l'organisme Écocert Canada, la Ferme Roy, le producteur agricole Alphonse Bédard et la carotte biologique, il n'y a que la carotte qui est certifiée et seul l'organisme Écocert Canada est accrédité. Bref, c'est simple!

Pour en savoir plus


Jonathan Roy, agronome
Conseiller régional en agriculture biologique

Décembre 2008


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020