Les bandes riveraines ligneuses : une solution aux rats musqués

En milieu agricole, il n'est pas rare d'observer la présence du rat musqué dans les petits cours d'eau, les fossés et les canaux d'irrigation. Ce sont des habitats recherchés par ce dernier. Les producteurs agricoles qui possèdent des habitats favorables pour le rat musqué sont souvent aux prises avec les dommages causés par ce rongeur. Les ravages peuvent être de diverses natures. En creusant leur terrier dans les talus, ils les rendent ainsi moins stables, ce qui peut par la suite entraîner de l'érosion et augmenter la turbidité de l'eau. Parfois, ils vont même jusqu'à endommager le système de drainage souterrain, soit en l'abîmant ou en le bouchant.

Les bandes riveraines aux abords des petits cours d'eau agricoles jouent plusieurs rôles essentiels comme la stabilisation des rives, le maintien de la biodiversité, la réduction de l'apport des sédiments, des nutriments, des pesticides et des pathogènes par l'eau de ruissellement, et ce, pour n'en nommer que quelques-uns. Pourraient-elles avoir une influence sur l'abondance des rats musqués dans les petits cours d'eau en milieu agricole?

Une étude réalisée par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune démontre que la composition de la bande riveraine influe sur l'abondance de ce rongeur dans les petits cours d'eau agricoles. Dans ce cas, deux types de bandes riveraines étaient à l'étude: les bandes riveraines herbacées et les bandes riveraines ligneuses. L'étude a permis de démontrer qu'il y a plus de rats musqués qui se retrouvent dans les bandes riveraines herbacées que dans les bandes riveraines ligneuses puisque les bandes riveraines herbacées représentent un meilleur habitat pour ces rongeurs.

Pourquoi?

Une combinaison de trois principaux facteurs permet d'expliquer cette différence significative entre les deux types de bandes riveraines: des ressources alimentaires disponibles et faciles d'accès, le creusage de terriers avec aisance et la rareté du vison d'Amérique, leur principal prédateur, dans les bandes riveraines herbacées.

Premièrement, lorsque les ressources alimentaires du rat musqué sont facilement accessibles, il y a de fortes chances de le retrouver en plus grand nombre. Cette bête se nourrit principalement de plantes aquatiques, comme les quenouilles, son aliment de prédilection. Dans les bandes riveraines ligneuses, c'est-à-dire composées d'arbres et d'arbustes, les espèces de végétaux aquatiques sont moins denses et moins variées que dans les bandes riveraines herbacées. En effet, l'ombrage des arbres et des arbustes dans le cours d'eau ralentissent la croissance de ce type de végétation. De plus, les bandes riveraines ligneuses, étant souvent plus larges que celles herbacées, augmentent la capacité de rétention des nutriments et limiteraient ainsi davantage le développement des végétaux aquatiques.

Deuxièmement, les bandes riveraines ligneuses sont plus difficiles à creuser par les rats musqués parce que le système racinaire des arbres et des arbustes est beaucoup plus développé que les plantes herbacées. Également, les végétaux ligneux possèdent de plus grosses racines qui se situent majoritairement à des profondeurs plus élevées. En plus de diminuer l'abondance du rat musqué, la bande riveraine arbustive et arborescente assurera une stabilité accrue aux rives du cours d'eau. Il est toutefois recommandé d'implanter les végétaux ligneux dans le talus ainsi que sur le replat pour en augmenter l'efficacité contre le creusage de terriers.

Enfin, la bande riveraine ligneuse est un habitat propice pour le vison d'Amérique, le principal prédateur du rat musqué. Étant un animal semi-aquatique, comme le rat musqué, il niche dans des terriers prenant naissance sous le niveau de l'eau ou à proximité. Il peut du même coup emprunter le même réseau de tunnels que le rat musqué. Ce dernier devient alors une proie idéale. Puisque le vison d'Amérique préfère les milieux boisés et broussailleux, la bande riveraine ligneuse est donc l'endroit tout indiqué pour qu'il s'y déplace ou s'y établisse.

Autres facteurs

La texture du sol des rives, la présence de végétaux aquatiques et les caractéristiques du cours d'eau, telles que la hauteur et la pente des talus, la vitesse d'écoulement de l'eau ainsi que la largeur et la profondeur du cours d'eau, sont d'autres facteurs qui peuvent aussi avoir une influence sur la présence des rats musqués.

Pour creuser leurs terriers, les rats musqués ont une préférence pour les cours d'eau de petite taille dont la vitesse d'écoulement de l'eau n'est pas trop élevée. Les talus dont la pente est supérieure à 10 cm et qui ont une hauteur d'au moins 60 cm sont très prisés par ces rongeurs pour faire leurs tunnels. Par ailleurs, un sol sableux ne favorise pas l'implantation de terriers plus durables comparativement aux sols limoneux ou argileux.

En terminant, le fait d'implanter une bande riveraine ligneuse est une bonne solution à envisager afin de limiter l'abondance de rats musqués dans les petits cours d'eau agricoles. Les avantages de cette bande riveraine ne s'arrêtent pas là, car elle en offre aussi beaucoup d'autres qui sont à prendre en considération.

Émilie Beaudoin, ingénieure

Décembre 2007


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021