Ce qui précède la décoration du sapin…

Saviez-vous que la province de Québec est la principale productrice d’arbres de Noël au Canada?

Une production à découvrir

En 2012, il s’est coupé 1 300 000 arbres de Noël au Québec. De ce nombre, 833 000 arbres ont été exportés principalement vers les états du nord-est américain, tandis que les ventes provinciales et interprovinciales se situent environ à 500 000 arbres. Qu’est-ce que ces ventes représentent en termes de revenus? Approximativement 25 millions de dollars par année!

L’aventure commence!

La période la plus intensive dans la culture des arbres de Noël n’est pas la régie culturale estivale, mais bien la coupe et l’expédition des arbres qui débutent en novembre. Les entreprises doivent s’ajuster aux aléas climatiques, bien gérer le facteur humain, que ce soit les employés ou les sous-traitants qui transportent les arbres, et surtout, satisfaire la clientèle. Un client satisfait revient généralement, mais l’inverse est rarement vrai.

Pour les entreprises d’arbres de Noël, novembre est un mois rempli d’effervescence. C’est la période de la coupe des arbres. Il ne suffit pas de les couper, il faut les classer, les entreposer, les charger et les transporter. En l’espace de 3 à 4 semaines, c’est 1 300 000 arbres qui, de la plantation, seront finalement distribués vers de nombreux foyers.

Mais un tel chantier n’est pas toujours évident à gérer. Il faut s’assurer d’avoir du personnel fiable, compétent et prêt à travailler de nombreuses heures. Ces gens travaillent parfois sous des conditions climatiques peu idéales.

Quand faut-il couper les arbres?

La journée idéale pour cette activité est nuageuse, avec une température le jour oscillant entre 2 °C et 4 °C. Idéalement, la température nocturne devrait se situer quelques degrés au-dessous du point de congélation. Les journées chaudes et ensoleillées ne sont pas souhaitables, puisque le processus de transpiration de l’arbre s’active. Si l’arbre manque d’eau, il sèche. Pour atténuer ce phénomène naturel, l’arbre coupé est rapidement transporté dans un endroit frais et humide.

Autant la neige est appréciée en décembre, autant elle est crainte en novembre pour les entreprises d’arbres de Noël. Une neige lourde qui se colle aux arbres ralentit, voire arrête le processus de la coupe des arbres, puisque les emballeuses ne fonctionnent plus. Également, l’identification des arbres devient difficile en plus d’atténuer rapidement la vigueur des travailleurs. Si le chantier est interrompu, la livraison est compromise, causant ainsi des problèmes logistiques pour la disponibilité des camions. Dans ces circonstances, les clients s’inquiètent du retard de leur livraison. Pour les producteurs d’arbres de Noël, la période de vente est courte et tout retard diminue les occasions de vente. Fait ironique pour les producteurs : c’est lors des journées enneigées que l’on constate une augmentation des ventes d’arbres de Noël!

Durant le temps des Fêtes, ayez une pensée pour celles et ceux qui ont travaillé fort afin que vous puissiez contempler votre arbre de Noël! De plus, sachez que plusieurs producteurs vous permettent d’aller choisir votre arbre de Noël directement sur leur site. Pour plus d’information, consultez la section Autocueillette du site de l’Association des producteurs d’arbres de Noël du Québec.

Collaboration spéciale : André Pettigrew, agronome, conseiller aux entreprises d’arbres de Noël, Direction régionale de l’Estrie, MAPAQ.

Décembre 2012

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021