Sommes-nous prêts pour la framboise d’automne?
(partie 2)

Le cultivar Pathfinder est actuellement largement utilisé dans les diverses plantations de framboise d’automne. Ce cultivar a le principal avantage d’être un des plus hâtifs, mais la faible fermeté du fruit et son manque de conservation n’en font pas le candidat idéal ni pour le transport sur de grandes distances ni pour une longue vie sur les tablettes. Nous retrouvons ces dernières années plusieurs nouveaux cultivars tant américains qu’européens.

Heritage: Un des premiers cultivars remontants proposé au début des années soixante-dix, Heritage s’est toujours avéré trop tardif sous nos conditions. Même si son fruit est ferme et de bonne conservation, son calibre moyen et son rendement sont actuellement dépassés par d’autres cultivars plus récents.

Autumn Bliss: Introduit de l’Angleterre à la fin des années quatre-vingt, ce cultivar a connu un intérêt au Québec pour sa production plus hâtive de 10 jours qu’Heritage. Son fruit est gros, savoureux avec de larges drupes. Malheureusement, il est de faible qualité de conservation, tendre et sensible au transport.

Autumn Britten: Un parent très proche de Autumn Bliss, ce cultivar est devenu un standard en Ontario et pour plusieurs états de la Nouvelle-Angleterre. Son fruit, d’une qualité supérieure à Autumn Bliss, explique grandement cet intérêt. Ce framboisier produit peu de nouvelles tiges, ce qui requiert une densité supérieure à la plantation. 

Polana: Originaire de la Pologne, ce cultivar a fait son apparition au milieu des années quatre-vingt-dix. Sa production débute dans notre région à la fin août, soit de 10 à 15 jours plus tôt qu’Heritage. Le fruit est de calibre moyen et d’une bonne qualité. À l’essai dans la région depuis plus de 8 ans, ce cultivar a démontré un excellent potentiel et une bonne productivité. 

Polka: Aussi originaire de la Pologne, ce cultivar est décrit par certains comme une amélioration de Polana. Malheureusement, nous n’avons pas d’information précise pour notre région sinon qu’il est largement utilisé en Europe et très similaire à Polana.

Jacklyn: Originaire du Maryland, ce cultivar donne un fruit de forme conique, d’un calibre intéressant et d’une excellente saveur. Sa maturité est de 4 à 6 jours plus tardive que Polana. Le plant est vigoureux, d’un bon maintien mais sensible à la rouille jaune tardive. Le fruit est rouge foncé et adhère bien (trop bien) au plant, rendant sa récolte difficile.

Caroline: Ce nouveau cultivar du Maryland a été introduit en 1999. Il s’avère très vigoureux; les tiges peuvent atteindre plus de 2 mètres de haut. La récolte débute à la première semaine de septembre et même si le rendement est bon, plusieurs fruits se perdent aux premières gelées d’automne. Des observations démontrent une sensibilité au virus ToRSV.

Himbo Top: Introduit récemment d’Europe, ce cultivar est reconnu pour sa bonne saveur et son gros calibre de fruits. Le plant est vigoureux et requiert un système de palissage pour le support des tiges. Il est rapporté résistant au phytophthora.

Joan J: Nous avons très peu d’information sur ce cultivar originaire du Royaume-Uni. Le fruit semble d’une bonne saveur, ferme et d’une excellente résistance au transport.

Anne: Ce cultivar est originaire du Maryland et est un des rares framboisiers remontants produisant des fruits d’une couleur jaune-vert. Le fruit est de forme conique, d’un bon calibre, d’une excellente saveur mais malheureusement tardif sous nos conditions.

Le cultivar Pathfinder demeure un standard dans la production de la framboise d’automne. Il permet une bonne transition entre la framboise conventionnelle et la framboise d’automne. Son rendement est assez intéressant, mais sa faible qualité du fruit fait qu’il est rapidement déclassé par d’autres cultivars. Après plus de huit ans d’observation, Polana serait un choix intéressant pour notre région malgré une production plus tardive. Caroline et Jacklyn démontrent des caractères moins désirables. Plusieurs autres cultivars seront en évaluation dès l’été prochain et la culture sous grands tunnels pourrait nous ouvrir de nouveaux horizons.

Luc Urbain, agronome

Juin 2008


Dernière mise à jour : 2016-10-17

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021