Il faut savoir compter!

Les gens ne se lancent pas en horticulture parce qu'ils aiment compter. Toutefois, l'un ne va pas sans l'autre! Personne n'est mieux placé que vous pour mesurer les performances de votre entreprise : il s'agit d'une priorité et le rendement de l'opération est assuré!

Je ne vous enseignerai pas ici l'aspect technique de la comptabilité: ce serait plutôt long et il existe une foule de livres et de cours à ce sujet. Je souhaite plutôt vous démontrer que les bonnes décisions s'appuient sur les données réelles de l'entreprise, donc sur une bonne comptabilité.

Comme vérifier le niveau d'essence du tracteur, la comptabilité doit devenir partie intégrante de votre routine quotidienne.

Pourquoi prendre des données?

Plusieurs avantages découlent de la prise de données. Voici ce qu'elle vous permettra de faire :

  • Mesurer vos performances (rendements, durée des travaux, etc.)
  • Vérifier la progression de votre entreprise, analyser et comparer vos performances avec celles des années précédentes;
  • Connaître vos coûts de production et faciliter la fixation des prix de vente;
  • Évaluer les nouvelles technologies, variétés et productions;
  • Mesurer si un changement a eu des effets positifs;
  • Avoir une meilleure comptabilité;
  • Préparer adéquatement des demandes de financement;
  • Prendre de meilleures décisions, etc.

Comment recueillir des données?

Allons au plus simple. Enregistrez quotidiennement ce que vous faites, sans quoi vous risquez d'oublier et de perdre de précieuses données. Pour vous aider, conservez toujours avec vous un petit calepin et un crayon pour prendre des notes. Chaque jour, notez les travaux et les faits marquants dans un agenda de la ferme, qu'il soit en version papier ou électronique. Vous pouvez entre autres y inscrire les travaux réalisés, le temps requis pour les faire, le nombre d'employés et les coûts engendrés.

Il existe des logiciels qui permettent aux employés d'entrer eux-mêmes des données telles que la durée des travaux. Ces logiciels sont pratiques, mais ils sont davantage à la portée des plus grandes entreprises. Ils permettent d'enregistrer des informations techniques chiffrables comme les quantités d'engrais ou de pesticides appliquées ou encore, la météo. On peut aussi conserver des données sur le rendement ou son estimation en plus de colliger les problèmes ou les succès rencontrés.

En ce qui concerne les statistiques de ventes des produits,  les caisses enregistreuses modernes font de petits miracles si l'on se donne la peine d'en maîtriser les principales fonctions.

Grâce aux résultats issus des prises de données, vous pourrez corriger le tir si vous n'allez pas dans la bonne direction. De plus, il vous sera beaucoup plus facile de préparer un projet ou une demande d'aide financière: les réponses risquent d'arriver plus rapidement puisque vous paraîtrez, à raison, à vos affaires.

Les bons choix

Il est toujours surprenant de constater que plusieurs dépenses sur les fermes sont faites sans véritable analyse. L'exemple classique: la machinerie ou le tracteur! Ce beau tracteur de 150 h.p. était-il vraiment nécessaire? La machinerie constitue du capital non productif et les achats doivent être justifiés par les besoins techniques de la ferme.

Les gens plus expérimentés et plus à l'aise financièrement pourront prendre davantage de risques et s'offrir du luxe. Toutefois, les plus jeunes producteurs devront être prudents puisque les premières années d'une entreprise sont cruciales: les investissements doivent se faire aux bons endroits et non à tous les endroits. Il faut toujours se demander ce qui est le plus rentable dans notre situation.

Finalement...

Ceci dit, on doit s'organiser pour travailler efficacement, et non pas comme à l'époque de la colonie. Rappelez-vous que certaines économies n'en sont pas! Entourez-vous de gens compétents, comme les conseillers des services-conseils, qui vous aideront à mieux planifier votre cheminement.

Et n'oubliez pas ceci : personne ne prendra de données technico-économiques à votre place!

Bon succès!

André Carrier, agronome, M. Sc.
Conseiller régional en horticulture

Octobre 2009


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021