La planification du travail est essentielle au succès!

Les personnes qui souhaitent démarrer un projet horticole doivent bien évaluer la quantité de travail et les besoins en ressources humaines que cela comporte. Vous ne pourrez pas tout faire seul! Des employés fiables seront nécessaires. personne n'y échappe!

Comme disaient mes parents: « L'agriculture, c'est de l'ouvrage! » Pour ceux et celles qui ne sont pas trop portés vers le travail, alors prière de vous abstenir, car vous serez déçus.

Tout projet horticole doit comporter une analyse des besoins en main-d'oeuvre. En horticulture de champ (excluant les serres), les travaux s'étendent de la mi-avril à la mi-novembre, soit presque 30 semaines. La difficulté c'est que les besoins changent de semaine en semaine, et ce, avec un pic lors des récoltes. Pour l'entreprise qui entrepose des légumes tout l'hiver, à ce moment, des employés seront requis pour l'année.

Mais comment évaluer tout cela si on commence dans le métier et qu'on n'a pas d'expérience? Les conseillers horticoles (MAPAQ, clubs, etc..) peuvent vous éclairer dans cette recherche. Il existe aussi des budgets de production au Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ), que l'on nomme « références économiques» . Dans chacun de ces budgets, on retrouve des estimés des besoins en main-d'oeuvre pour diverses productions.

À titre d'information générale, voici une liste de travaux qu'on retrouve sur une ferme horticole :

  • Planification et gestion: par les exploitants
  • Travaux aux champs avec machinerie (nécessitant de 1 à 4 personnes): labour, hersage, fertilisation, plantation, sarclage, pulvérisation, paillage, séchage, paillis plastique, etc.
  • Travaux aux champs sans machinerie: plantation, paillage/dépaillage, sarclage, binage, éclaircissage, placement de stolons, tuteurage, attache, ramassage de roches, récolte et préparation pour la vente, taille, etc.
  • Dépistage et examen des champs (exploitants et clubs), 1 ou 2 fois par semaine
  • Irrigation : installer les tuyaux, vérifier, surveiller, réparer, ramasser, etc.
  • Entretien de la machinerie, des équipements et des bâtiments
  • Travaux reliés à la vente: surveillance, autocueillette, vente au kiosque, gestion de la circulation, prise des commandes et livraison, pose de pancartes pour la circulation et la publicité, etc.
  • Travaux spéciaux : comme la construction d'un nouveau bâtiment


Il est aussi possible de remarquer le temps de travail requis pour produire un hectare pour diverses productions dans le tableau ci-joint. Ces budgets des « Références économiques du CRAAQ » sont réalisés à partir d'entreprises performantes et qu'ils n'incluent pas tous les travaux qu'il faut effectuer dans une entreprise qui exploite diverses productions. De plus, il y a les imprévus! Ces derniers sont difficiles à budgéter.

PRODUCTION ÉTAPE DE CULTURE HEURES DE
TRAVAIL

Brocoli

---

270

Chou-fleur

---

460

Chou vert tardif

---

265

Fraise
  1. Préparation
  2. Implantation
  3. 1re année de récolte
  4. 2e année de récolte

1500

Haricot

---

70

Maïs sucré

Incluant la vente

194

Poireau entreposé

---

617

L'horticulture réussie en est une de détails et du travail bien fait. Il faut beaucoup de discipline, car les travaux ne peuvent attendre à plus tard au risque d'en payer la note (ex. : un traitement d'insecticide produit en retard amène des pertes de récolte/qualité). Durant le temps des récoltes, il faut travailler 7 jours sur 7. Les traitements phytosanitaires ne sont jamais faits en plein jour. Il faut plutôt réaliser ce travail très tôt en début de journée ou en soirée.

Alors, si vos acheteurs veulent leurs commandes à 9 h, cela veut dire que vous serez très tôt dans les champs avec des employés pour récolter, et ce, beau temps ou mauvais temps!

Comme tout projet horticole requiert des employés, il faut donc s'assurer d'en trouver. ce qui n'est pas toujours évident. Durant la saison estivale, la main-d'oeuvre étudiante est disponible, mais en dehors de ces mois, c'est autre chose! À cet effet, les Centres d'emploi agricole (CEA) constituent des carrefours de services dans le domaine de la gestion des ressources humaines en agriculture. Affiliés à l'Union des producteurs agricoles, les CEA voient au recrutement, à la sélection et au placement des travailleurs spécialisés ou non, et ce, pour des postes journaliers (occasionnels), saisonniers ou permanents.

Bonne planification!

André Carrier, agronome, M. Sc.
Conseiller régional en horticulture

Octobre 2007


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021