Quel est le troupeau de boucherie le plus efficace?

Pour être optimal, un troupeau de boucherie doit être composé de vaches performantes donnant naissance et sevrant un veau tous les ans; ce dernier doit aussi connaître une bonne croissance se chiffrant à au moins 2 livres, et même 2,5 livres par jour.

D’abord, les meilleures vaches sont issues d’un croisement de deux races maternelles. Elles protègent et stimulent leur veau tout en demeurant dociles. Ces bêtes sont aussi caractérisées par une excellente aptitude laitière et le maintien d’un bon état de chair, principalement parce qu’elles disposent de très bons pâturages.

L’état de chair

L’évaluation de l’état de chair repose sur une cote de 1 à 5 que l’on attribue selon l’apparence de la couverture de gras et de muscles qui recouvre l’animal. À l’automne, lors du test de gestation, la cote recherchée atteint 3 alors qu’au vêlage, elle équivaut à 2.5 pour les vaches matures et à 3 pour les taures au premier veau. Par contre, l’état de chair optimal doit être atteint 30 jours avant la saison des saillies.

Mais quelle est cette cote optimale? Elle correspond à 2.5 pour toutes les femelles, sinon la fertilité diminue et le futur veau sevré sera plus petit. Par exemple, si le veau gagne 2 livres par jour et que la vache n’est pas saillie au premier cycle, le petit pèsera 42 livres de moins; si elle n’est pas saillie au deuxième cycle, il manquera 84 livres au veau lors de la période de sevrage. Précisons qu’il faut rechercher un taux de conception de 100% et un taux de mortalité des veaux inférieur à 4 %.

Quand sevrer les veaux?

Voici un principe généralement reconnu: le poids au sevrage du veau doit être égal à la moitié du poids de la vache. Toutefois, avant de faire le choix de sevrer le veau, il faut évaluer l’état de chair de la vache et non l’âge ou le poids de son petit. Ce dernier doit être sevré avant que la cote de l’état de chair de la vache passe sous la barre du 3, surtout si l’on manque de pâturages. Retenez ceci: une grosse vache n’est efficace que si elle sèvre un gros veau.

Comment savoir que la vache est gestante?

Ce n’est certainement pas le taureau qui vous le dira! En fait, deux moments sont propices au test de gestation. Premièrement, on peut le faire 35 jours après la période des saillies, ce qui permet d’identifier les femelles à problème et surtout, l’infertilité des taureaux. La deuxième période est soit au sevrage, soit avant l’hivernement. À chaque fois, vous pouvez en profiter pour évaluer l’état de chair et la santé des bêtes afin d’apporter des correctifs à leur alimentation et à la régie.

Pourcentage (%) de vaches ayant une chaleur après la mise-bas

 État de chair

 40 jours

 60 jours

 80 jours

 2

 19

46 

 62

 2.5 à 3

 21

 61

 88

 3.5

 31

 91

 98

Alain Boily, agronome
Conseiller, Saint-Georges

Juin 2010


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020