Des génisses à leur plein potentiel

Le moment et le taux de succès du premier vêlage dépendent en grande partie des méthodes d'élevage utilisées entre la naissance et le premier accouplement des génisses, qui a lieu vers l'âge de 15 mois. Passons en revue quelques facteurs essentiels au bon développement des génisses.

Le poids avant tout

Un certain poids vif minimal doit être atteint pour rendre possible la reproduction des génisses dès 15 mois. Le poids influence la fertilité à partir de la puberté, c'est-à-dire lors de l'apparition d'un cycle de «chaleurs régulières». L'âge de la puberté varie selon la race ou le croisement, l'alimentation après le sevrage, l'âge de la mère et la saison de naissance.

L'alimentation

L'amélioration de la valeur nutritive des aliments réduit l'âge de puberté des génisses et augmente leur poids. Il faut donc être attentif à leur alimentation. Une pesée régulière des génisses est importante pour corriger la ration si le gain obtenu ne correspond pas au gain visé (tableaux 1 et 2). Une analyse des aliments permet aussi de préparer une ration équilibrée.

Une génisse trop grasse développera le syndrome du pis adipeux. Dans ce cas, le gras se dépose dans les tissus mammaires en développement et limite la production laitière de la génisse au moment où elle met bas et commence à allaiter.

Pour complémenter ces rations, il ne manque que de l'eau, des sels et des minéraux à volonté. Les éleveurs auraient aussi intérêt à utiliser des additifs alimentaires (Rumensin ou Vovatec) afin d'améliorer la conversion alimentaire de leurs génisses. En outre, certains implants hormonaux peuvent être administrés aux génisses qui deviendront des vaches (Synorvex C).

Attention aux infections!

Il faut aussi prendre les moyens nécessaires pour éviter qu'une maladie ou un parasite ne ralentisse la croissance des génisses. Pour prévenir ces inconvénients, un programme de vaccination et de traitement contre les parasites peut être mis en ouvre chaque année.

Des résultats concrets

En tenant compte de ces facteurs, vous pourriez faire en sorte que les génisses mettent bas à l'âge de deux ans. Ainsi, une vache donnera en moyenne 0,7 veau de plus dans sa vie et l'âge moyen du troupeau sera réduit. De plus, au lieu de vendre des vaches de 10 ans à l'abattoir en raison de leur âge, on peut les céder alors qu'elles sont gestantes, à 7 ans, et percevoir un montant plus élevé.

La rigueur est de mise, puisqu'une génisse bien élevée est à la base de la rentabilité d'un élevage vache-veau.

Alain Boily, agronome

Octobre 2009

 

Évolution de la taille et du poids des génisses jusqu'à l'âge adulte

Indice de taille

205 jours

14 mois (426 jours)

Adulte

 

Hauteur (po)

Poids (lb)

Hauteur

Poids

Hauteur

Poids

1

35

356

41

580

44

880

2

37

375

43

618

46

953

3

39

396

45

653

48

1027

4

41

418

47

693

50

1100

5

43

438

49

728

52

1172

6

45

458

51

766

54

1247

7

47

480

53

803

56

1320

8

49

499

55

838

58

1393

9

51

521

57

880

60

1467



Exemples de rations alimentaires

Composition
(base à 100% de matières sèches)
graminées-légumineuses
Fourrage Maïs-ensilage
  Mélanges 30% de matières sèches
Protéines brutes (%)
Énergie nette entretien (Mcal/kg)
Énergie nette gain (Mcal/kg)
14
1,37
0,67
11
1,21
0,51
9
1,58
0,88
Génisse de 250 kg
Fourrage (kg)
Orge (kg)
Tourteau de soya (kg)

5-6
1-1,5
--

4-5
2-2,5
0,5

18-20
---
0,5
Génisse de 350 kg
Fourrage (kg)
Orge (kg)
Tourteau de soya (kg)

7-8
1-1,5
--

6-7
2-2,5
--

24-27
--
0,3-0,6


Dernière mise à jour : 2016-10-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020