Cinq étapes clés à franchir pour être bien préparé

Choisir l’agriculture, c’est plus qu’adopter une profession : c’est opter pour un mode de vie. Être son propre patron, travailler dans un environnement sain et à l’extérieur, fabriquer des produits horticoles ou des aliments : voilà plusieurs raisons qui motivent les jeunes à devenir producteur agricole. Comme le choix d’une carrière est une décision importante, cinq étapes clés permettent de bien se préparer et de planifier tous les aspects d’un projet d’établissement en agriculture.


Bien se former

En Chaudière-Appalaches, 81 % des jeunes de la relève agricole sont au moins titulaires d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) lors de leur établissement, comparativement à 83 % pour l'ensemble de la province du Québec. Une solide formation en agriculture leur permet de bien connaître le domaine et, plus particulièrement, le type de production visé.

Par ailleurs, l’informatique occupe une place croissante dans notre société, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. C’est pourquoi il est essentiel pour le producteur de bien connaître les outils informatiques de base.

En outre, devenir producteur agricole veut aussi dire gérer une PME, ce qui suppose une amélioration de ses compétences en matière de gestion d’entreprise et de personnel. Pour une mise à jour de ses connaissances en la matière, la formation continue devient un allié incontournable.

Pour en savoir davantage sur les formations offertes dans le domaine agricole, vous pouvez visiter deux sites Internet pertinents :

Acquérir de l'expérience

L’âge moyen de la relève agricole établie au Québec et en Chaudière-Appalaches s’élève à 26 ans. Généralement, une période de travail salarié précède l’acquisition d’une propriété.

Les stages en milieu agricole ont l’avantage d’être très formateurs pour la relève. Un séjour en entreprise agricole permet de développer des connaissances sur les techniques de culture ou d’élevage et constitue une expérience fort enrichissante en ce qui a trait à la gestion.

Vous avez besoin de renseignements supplémentaires? Consultez les sites Internet suivants :

Construire un bon réseau

Pour bien préparer son établissement en agriculture, il faut bien s’entourer, notamment d’autres jeunes ayant un intérêt particulier pour ce domaine d’activité. En rencontrant des pairs, vous pourrez échanger des conseils et partager des expériences. En apprenant à connaître les différentes associations qui gravitent autour de l’agriculture et en participant aux activités organisées dans votre région, vous tisserez graduellement des liens qui vous mèneront vers un solide réseau de contacts. Entourez-vous de gens compétents tels que des spécialistes et des conseillers du domaine agricole. En plus de vous permettre de vous documenter, ils vous aideront dans vos démarches. D’ailleurs, les conseillers en relève et en établissement du MAPAQ compte parmi les personnes à inscrire dans votre carnet d’adresses.
 
Les sites Internet suivants peuvent vous informer davantage en la matière :

Cultiver ses qualités d'entrepreneur

Le gestionnaire d’une entreprise agricole doit être enthousiaste, passionné et prêt à relever des défis. Il est capital qu’il sache maîtriser son stress et gérer son temps, car les imprévus sont nombreux en agriculture et la charge de travail, considérable. Il faut aussi prendre des décisions rapidement, puisque des situations inattendues surviennent fréquemment.
 
Le propriétaire d’une entreprise agricole doit aussi faire preuve d’une grande polyvalence en raison de la diversité des tâches à accomplir. De plus en plus, les travaux se font d’ailleurs en équipe en raison des délais réduits et du volume élevé à produire.
Il est également courant de devoir superviser un ou plusieurs employés, en plus de gérer l’entreprise avec un conjoint ou un associé. De ce fait, le gestionnaire est appelé à accroître sa capacité à communiquer en raison des multiples relations humaines qu’il doit tisser.
 
Enfin, pour s’adapter aux divers changements, le gestionnaire doit être à l’affût des innovations et des nouvelles tendances du domaine agricole. Pour cultiver vos qualités d’entrepreneur et bien développer vos compétences, il vous est possible d’évaluer vous-même vos habiletés. Les deux sites Internet suivants pourraient vous aider à le faire :

Élaborer un plan d'affaires

Le plan d’affaires donne tout un coup de pouce au jeune producteur. En fait, il facilite la planification et la réalisation du projet d’entreprise. Cet outil de gestion reconnu a pour objectif de simuler les activités de l’entreprise pour les cinq années suivant sa création et de permettre au propriétaire de savoir si son projet sera rentable ou non. La rédaction du plan d’affaires permet également à ce dernier de bien connaître son secteur d’activité ainsi que ses clients et fournisseurs potentiels.
 
Le plan d’affaires devient un outil précieux et utile lors de demandes de financement. Il montre que vous êtes crédible et que vous croyez en votre projet, ce qui vous permet de mieux « vendre » vos idées et d’obtenir un bon appui financier. Référez-vous au Guide de rédaction d’un plan d’affaires pour le démarrage d'une entreprise agricole élaboré par le MAPAQ.  
 
Aide à la  réalisation du plan d'affaires :

Un choix mûrement réfléchi

Maintenant que vous connaissez mieux les clés d’un bon établissement en agriculture, comment voyez-vous votre projet? Prévoyez-vous démarrer une entreprise ou en acquérir une qui existe déjà? Pour faire un choix éclairé, n’hésitez pas à consulter votre conseiller en relève et en établissement du MAPAQ.

Pour plus de détails sur les différentes façons d’accéder à la profession d’agriculteur, nous vous invitons à prendre connaissance de la section Relève agricole du site Internet du MAPAQ.

Enfin, la boîte à outils du démarrage en agriculture et en agroalimentaire regroupe la forte majorité des outils relatifs à chaque étape du processus de démarrage agricole.

Bon succès!

Carole Bouffard, agronome

Novembre 2016. Texte révisé en avril 2018.

Les données sont tirés du Portait de la relève agricole au Québec 2016.


Dernière mise à jour : 2018-05-16

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020