La transformation alimentaire

La Chaudière-Appalaches compte environ 150 entreprises de transformation alimentaire, sans compter les producteurs agricoles transformant des produits à la ferme. J’ai le plaisir d’en accompagner plusieurs dans leurs projets.

Vos questions, nos réponses!

Voici quelques questions qui me sont souvent posées :

1. Je veux démarrer une entreprise de transformation alimentaire ou transformer mes produits. Par où dois-je commencer?

Voici, de façon générale, les étapes à franchir :

  1. Élaborez un plan d’affaires regroupant plusieurs informations importantes. En premier lieu, une étude de marché vous permettra de savoir s’il y a un intérêt de la part du consommateur ou de vos clients potentiels pour le produit que vous souhaitez développer et qui sont vos concurrents. En second lieu, vous devrez établir la stratégie marketing que vous déploierez pour commercialiser vos produits et vous faire connaître. Nous y trouverons également les données financières du projet, soit le calcul du coût de revient de vos produits, les coûts et le financement de votre projet ainsi que vos prévisions financières sur trois ans. Le plan d’affaires est un document essentiel si vous souhaitez démontrer la faisabilité et la rentabilité de votre projet et obtenir du financement.
  2. Déterminez si vous transformerez vous-même votre produit ou s’il sera fabriqué en sous-traitance.
  3. Trouvez ou construisez votre local de transformation en vous assurant que vous avez les autorisations de la Municipalité, du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et de la Commission de protection du territoire agricole, s’il y a lieu.
  4. Respectez la réglementation concernant les aménagements du local et les équipements.
  5. Suivez le cours obligatoire en hygiène et salubrité alimentaire.
  6. Demandez les permis nécessaires auprès des autorités concernées par votre projet (Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Régie des alcools, des courses et des jeux, Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), etc.)
  7. Standardisez votre processus de production.
  8. Produisez vos étiquettes nutritionnelles et vos étiquettes de produits.
  9. Choisissez votre emballage alimentaire.
  10. Mettez en marché votre produit en utilisant le réseau de commercialisation le plus adéquat pour vous.

2. Où puis-je trouver un local pour faire des tests de produits ou un soutien professionnel pour développer un produit?

Il existe plusieurs centres de recherche et locaux de transformation disponibles au Québec, selon vos besoins. En voici une liste non exhaustive : 

  • Cintech Agroalimentaire
  • Centre de développement bioalimentaire du Québec
  • Laboratoire de technologie alimentaire de l’Université Laval
  • Centre de formation professionnelle Fierbourg
  • École hôtelière de la Capitale
  • Centre de recherche et de développement de St-Hyacinthe
  • Incubateur AG-Bio Centre
  • Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels
  • Centre d’innovation en transformation agroalimentaire de Nicolet
  • TransbioTech
  • Merinov
  • Centre de recherche, de développement et de transfert technologique acéricole

3. J’ai développé un nouveau produit et je dois maintenant produire une étiquette nutritionnelle. Que dois-je y inscrire?

La réglementation sur l’étiquetage des produits alimentaires relève du gouvernement fédéral. Sur le site Internet de l’ACIA, vous trouverez l’Outil d’étiquetage de l’industrie, qui précise les exigences de base en matière d’étiquetage, la réglementation concernant les allégations et mentions que l’on peut voir sur les emballages ainsi que les normes spécifiques à certains produits.

Ce que nous pouvons faire pour vous

Voici un aperçu du soutien que je peux offrir aux entreprises de la région comme conseillère en transformation alimentaire :

  • Porte d’entrée pour la transformation alimentaire au Ministère : je peux vous diriger vers les bonnes personnes-ressources en transformation alimentaire à l’interne, que ce soit sur le plan de l’inspection et des permis, de l’étiquetage, de l’information sectorielle, d’un accompagnement sur des marchés à l’exportation, des aides financières, etc.
  • Orientation vers les programmes d’aide financière, tant internes qu’externes, disponibles pour l’industrie de la transformation alimentaire
  • Conseils en démarrage d’entreprise de transformation alimentaire, en relève, en développement de marchés, en développement de produits ou en productivité
  • Référence à divers intervenants économiques sur le territoire qui pourraient également vous accompagner ou vous offrir du financement en fonction de vos besoins
  • Transfert d’informations stratégiques diverses sur l’industrie telles que des statistiques, des portraits, des tendances, des formations et des conférences offertes dans ce domaine
  • Réalisation d’un bilan et d’une évaluation sommaire des cinq fonctions de l’entreprise.
Chantal Pitre, B. A. A.
Conseillère régionale en transformation alimentaire
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-07-20

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019