ONMA : la Ferme Goulaise partage son expérience

Entrepreneurs agricoles de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, vous pouvez vous inscrire au 128e concours de l’Ordre national du mérite agricole (ONMA) jusqu’au 1er mai 2017. Que peut-on retirer d’une participation à l’ONMA? Les propriétaires de la Ferme Goulaise inc., élevés au premier rang régional dans la catégorie or en 2012, vous font part de leur expérience!

J’ai eu le privilège de m’entretenir avec M. Jean-Yves Goulet et son fils, M. Étienne Goulet, qui représente la 6e génération dirigeant la Ferme Goulaise. La famille Goulet se distingue non seulement par son troupeau de vaches Suisse brunes, mais aussi par son intégrité. Dès le moment où j’ai posé le pied dans la maison d’Étienne et de sa conjointe, j’ai senti que cette famille était unie. Ma première impression était bonne : en discutant avec eux, on constate rapidement que ce sont des gens de cœur!


L’ONMA : une histoire de longue date

Jean-Yves Goulet m’expliquait que, lors de sa première participation à l’ONMA, en 1977, il est arrivé avant-dernier. « Si j’avais pris ça trop au sérieux, j’aurais abandonné, je n’aurais plus participé », nous raconte-t-il. Déçu, mais prêt à s’améliorer, il a redoublé d’efforts et cinq ans plus tard, il a concouru dans la catégorie argent. Puis, dès l’édition suivante, il s’est inscrit à la catégorie or* afin d’être évalué de nouveau. Quelles attentes formulait-il à chaque fois? Il n’en avait qu’une seule : obtenir une meilleure position que l’édition précédente.

Quelques années ont passé sans que la Ferme Goulaise apparaisse à la liste des participants, mais un retour dans la compétition n’était pas écarté. En effet, la famille Goulet revient en force en 2012 : elle accède au premier rang régional et au troisième rang national dans la catégorie or. À ce moment, la ferme allait bien financièrement et Étienne, nouvel actionnaire, était fraîchement établi: il allait donc de soi que les Goulet prendraient part au concours.


Un bilan qui vaut de l'or

Avoir des finances en ordre, bien entretenir la ferme et connaître tous les détails liés à son entreprise : c’est la clé du succès selon ces deux producteurs. « Il ne faut pas voir ça comme un concours de fierté et d’orgueil, mais plutôt comme une évaluation dans le but de s’améliorer », m’a confié Jean-Yves Goulet. D’ailleurs, c’est un concours auquel il adore participer en raison de l’évaluation qui en ressort : il l’estime complète et concrète. « Ce qui est le fun avec l’ONMA, c’est que tu as le droit d’avoir une faiblesse parce qu’ils évaluent tous les aspects de l’entreprise », a souligné Étienne Goulet. Les deux propriétaires apprécient le bilan global que les juges leur ont fourni et l’utilisent afin d’améliorer leurs pratiques. Se concentrer sur leur entreprise et sur les critiques constructives obtenues, c’est ce qui leur importe le plus dans cette démarche! D’ailleurs, sur la base de ce bilan, les Goulet ont réalisé plusieurs projets, dont la construction d’un troisième silo et la mise en marche d’un nouveau robot de traite. Il ne reste que l’aménagement d’un bureau de travail à la ferme à finaliser. Le résultat de ces investissements se fait sentir puisque la production de lait est appréciablement plus élevée que l’an dernier.


Ce qui les rend fiers

Comme il est le premier membre de sa famille à avoir participé à l’ONMA, Jean-Yves Goulet souhaite que la tradition se poursuive. C’est le fait d’avoir de la relève à la ferme et de participer au concours en famille qui le rend le plus satisfait de son expérience. De son côté, Étienne est particulièrement fier d’avoir remporté la mention de la formation agricole de la relève en 2012. Il estime que c’est une belle reconnaissance dont il se souviendra longtemps.


L’édition 2017

Après une année record en termes d'investissements, la famille Goulet veut se consacrer à l'amélioration de la productivité et prévoir un peu de temps pour les activités familiales. Ainsi, elle ne pense pas être de la partie pour l’édition 2017 de l’ONMA. En revanche, les propriétaires seront prêts pour l’édition 2022! À suivre…

Vous voulez vous inscrire à l’Ordre national du mérite agricole? Vous pouvez obtenir davantage d’information en communiquant avec Normand Lemieux (418 837-7105, poste 2959; normand.lemieux@mapaq.gouv.qc.ca) ou encore, en visitant le site Internet de l'ONMA.

* Dans la catégorie or, seul le groupe concurrent dont l’entreprise a obtenu le meilleur pointage au-dessus de 900 points remporte les honneurs. Ainsi, une entreprise qui n’a pas remporté le premier rang national à l’or peut concourir à nouveau dans cette catégorie lors d’une édition subséquente.

 

Roxanne Viens
Stagiaire en communication
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-03-09

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019