Avez-vous les moyens de ne pas investir 1600 $ de plus?

Ça y est, il est temps d’acheter un taureau mais devant les choix qui s’offrent à vous, vous ne savez pas quoi faire. Il y a des taureaux évalués que vous estimez être dispendieux, et il y a des « sans-papiers » à votre goût et à prix raisonnables. Il pourrait être tentant d’économiser cette fois-ci? Rien n’est moins sûr car l’achat d’un taureau non adapté à vos besoins pourrait avoir des répercussions financières négatives durant plusieurs années. C’est ce que nous verrons en comparant des taureaux de même race.

Comparaison des taureaux

Les deux premiers taureaux ont été évalués et vendus en station alors que le troisième est né sur une ferme sans contrôle d’évaluation. Certaines informations provenant des stations et les commentaires de l’éleveur du taureau no 3 sont dans le tableau 1. Nous émettons l’hypothèse que le taureau sélectionné devait saillir 35 vaches qui produiraient 30 veaux destinés à l’encan (15 mâles et 15 femelles), les taures de l’entreprise étant toutes inséminées artificiellement.

Tableau 1 : Informations et performances des 3 taureaux (PDF, 121 Ko)

Habituellement, selon les stratégies des éleveurs, nous tenons compte des différents ÉPD pour faire la sélection d’un taureau. Dans notre exemple, le taureau devait servir à la production de veaux pour l’encan, nous avons donc tenu compte uniquement de l’ÉPD gain naissance-sevrage afin de faciliter les calculs et la compréhension du lecteur. Ce n’est pas ce qu’il faut faire dans la réalité cependant.

Si j’avais acheté le taureau no 1 pour saillir les vaches, je peux raisonnablement penser que les veaux auraient eu deux kilos de plus au sevrage que si j’avais utilisé un taureau dont l’ÉPD GSev est 0. Si je fais le même exercice avec le taureau no 2, je peux penser que les veaux auraient eu 13,7 kg de plus au sevrage. Au début de décembre 2017, le prix à l’encan pour les mâles de 601 à 700 lb était de 2,2653 $/lb alors qu’il était de 1,7661 $/lb pour les femelles de même poids. Voyons voir comment cela se traduit dans le tableau no 2.

Tableau 2 : Production supplémentaire potentielle de kg de veaux vendus des taureaux no 1 et no 2, par rapport à l’utilisation d’un taureau dont l’ÉPD GSev est 0 (moyenne de race) (PDF, 120 Ko)

Entre les taureaux nos 1 et 2, il y a un gain supplémentaire de 1559 $ pour le taureau 2, seulement pour la première année. Comme il est fort probable que les vaches étaient gestantes lorsque les premiers veaux ont été vendus à l’encan, on constate que l’investissement de 1000 $ supplémentaire pour l’achat du taureau no 2 (4800 $) comparativement à l’achat du taureau no 1 (3800 $) est rentabilisé rapidement puisque la deuxième production de veaux devrait être relativement semblable à la première.

Le taureau non évalué

Mais qu’en est-il du taureau no 3? Si on se fie aux commentaires de l’éleveur, ce taureau devait faire un beau travail car il avait une belle conformation. Mais l’éleveur a donné ses impressions, ce qui est insuffisant pour évaluer les performances futures du taureau. Peut-être que l’animal aurait été performant dans votre troupeau, mais peut-être que non. Si vous êtes chanceux, ce taureau n’aurait pas fait de dommage et les veaux auraient eu un poids de sevrage autour de la moyenne. À l’inverse, si le taureau n’était pas performant pour le gain au sevrage, vous auriez assurément regretté votre achat trop tard car les vaches auraient déjà été gestantes d’un deuxième veau de ce taureau. D’où une répercussion financière négative sur plusieurs années.

Variation dans les ÉPD

Dans les catalogues de vente de semences que je conserve depuis des années, l’ÉPD GSev le plus négatif trouvé est de -19,0 lb et le plus positif est de +23,0 lb. Et les deux taureaux sont très beaux et ressemblants sur les images. Une belle conformation n’est pas gage d’une génétique adaptée aux besoins de votre entreprise, car la plupart des taureaux dont la semence est vendue dans les catalogues ont vraiment une belle conformation, du moins sur les photos.

En reprenant notre exemple, si le taureau no 3 avait été évalué et avait eu un ÉPD GSev de -19,0 lb, vous ne l’auriez ni acheté ni utilisé car le salaire de l’éleveur commercial est le nombre de kg vendus. Voyons dans le tableau 3 les pertes financières possibles avec un taureau non évalué.

Tableau 3. Pertes hypothétiques du taureau no 3 selon 3 valeurs d’ÉPD GSev, par rapport à un taureau dont l’ÉPD GSev est 0 (PDF, 120 Ko)

Il peut être tentant d’acheter un taureau non évalué et pas trop cher, mais si on y pense vraiment, c’est une stratégie qui peut être catastrophique pour l’entreprise. Voilà pourquoi je recommande l’achat d’un taureau évalué. Et si d’une fois à l’autre vous oubliez la façon de « lire » les ÉPD, ABC et/ou indices, contacter votre conseiller bovin pour vous rafraîchir la mémoire.

Bien que l’œil du producteur est et sera toujours nécessaire pour apprécier la conformation de l’animal, l’utilisation d’outils (ÉPD, ABC, indices, fiches de performance) est essentielle pour faire l’achat de votre taureau. J’espère vous en avoir convaincu dans les dernières lignes. Alors, pour conclure, je vous pose la question : « Avez-vous les moyens de ne pas investir 1600 $ de plus pour l’achat d’un taureau? ». J’espère de tout cœur que votre réponse est non!

Diane Allard, M.Sc., agronome
Conseillère régionale en productions animales

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2018-03-07

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019