Plus que deux saisons pour profiter du Prime-Vert

Le programme Prime-Vert, lancé en 2013, tire déjà à sa fin. En fait, ceux qui souhaitent se prévaloir d’une aide financière doivent réaliser leurs aménagements cette saison-ci ou, au plus tard, lors de l’été 2017.

En vigueur du 1er avril 2013 au 31 mars 2018, le programme Prime-Vert vise à soutenir les exploitations agricoles dans la mise en place d’actions, de pratiques agroenvironnementales et de modes de production visant à réduire la pollution diffuse et ponctuelle d’origine agricole et à conserver la biodiversité, selon une approche individuelle ou collective. Pour se faire, plusieurs mesures sont disponibles pour les entreprises agricoles. Voici un résumé de ces dernières.

Acquisition et amélioration des équipements pour la réduction des risques liés aux pesticides

 
Votre entreprise, conventionnelle ou biologique, peut encore bénéficier de cette mesure afin :
  • de réduire la dérive des pesticides;
  • de diminuer les quantités de pesticides appliqués dans les champs;
  • d’acquérir des équipements permettant une diminution des risques associés aux pesticides;
  • d’améliorer la gestion des eaux de rinçage du pulvérisateur;
  • de faire l’acquisition d’équipements ou de matériel de lutte alternative aux pesticides.

Nombreux ont été les producteurs biologiques à se prévaloir de cette aide financière cette année. Ils ont notamment pu acquérir des systèmes de désherbage mécanique ou thermique. Notez que le programme a été bonifié : l’aide maximale est passée de 10 000 $ à 15 000 $ pour la durée du programme. Appelez-nous pour obtenir plus de précisions sur les équipements admissibles.

Personne-ressource: M. Yannick Cadorette-Breton (418 386-8116, poste 1554 ou yannick.cadorette-breton@mapaq.gouv.qc.ca)


Aménagement de haies brise-vent

 
Les haies brise-vent ont différentes fonctions à la ferme :

  • Ils réduisent l’érosion éolienne et la dérive des pesticides;
  • Ils préviennent la contamination des cultures par les pesticides en agriculture biologique;
  • Ils réduisent la consommation d’énergie des bâtiments agricoles;
  • Ils améliorent la qualité de l’air;
  • Ils contribuent à la lutte contre les changements climatiques.

De nombreux projets réalisés cette année visent la protection des champs biologiques afin de limiter la dérive des pesticides et, éventuellement, de réduire la zone tampon de huit mètres qui est exigée.

Personne-ressource : Mme Annie Goudreau (418 386-8116, poste 1520 ou annie.goudreau@mapaq.gouv.qc.ca)


Aménagement d’ouvrages de conservation des sols

L’aménagement d’ouvrages de conservation des sols vise à réduire les problèmes agricoles de pollution diffuse liés à l’érosion hydrique des sols, lesquels peuvent avoir un impact réel sur la qualité de l’eau. Les projets présentés par les producteurs doivent prioritairement viser les problèmes d’érosion en plein champ plutôt que ceux dans les fossés et les cours d’eau.

L’implantation de pratiques culturales de conservation des sols sera toujours la mesure à privilégier. À défaut de pouvoir corriger le problème d’érosion avec les pratiques culturales, l’aménagement d’ouvrages de conservation, au meilleur coût possible, est alors envisagé. Quelques demandes ont déjà été déposées.

Si vous souhaitez bénéficier de cette mesure, renseignez-vous auprès du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), car certains documents (dossier technique, permis, avis, etc.) seront exigés avant le début des travaux.

Personne-ressource: M. Yannick Cadorette-Breton (418 386-8116, poste 1554 ou yannick.cadorette-breton@mapaq.gouv.qc.ca)


Aménagements favorisant la biodiversité

 
Cette mesure vise à encourager les producteurs agricoles à conserver et à mettre en valeur la biodiversité d’intérêt pour l’agriculture et pour la société. Pour se faire, il est possible d’aménager :
  • des bandes riveraines;
  • des bandes ou îlots fleuris;
  • des zones tampons pour les milieux d’intérêt;
  • des haies et îlots boisés;
  • des étangs ou des marais.

L’un des aménagements populaires ce printemps a été l’implantation de bandes fleuries afin d’attirer des organismes bénéfiques comme les pollinisateurs ou les ennemis naturels des ravageurs des cultures. Plusieurs producteurs de petits fruits en ont aménagées afin que les bourdons indigènes favorisent la pollinisation des fruits.

Personne-ressource : Mme Annie Goudreau (418 386-8116, poste 1520 ou annie.goudreau@mapaq.gouv.qc.ca)

Gestion de la matière résiduelle organique et des effluents liquides de production végétale

 

La matière résiduelle organique comprend les résidus de récoltes, les produits déclassés, les pertes durant l’entreposage et les invendus tandis que les effluents liquides englobent les solutions nutritives de culture en serre, les eaux de lavage des végétaux et les eaux issus de la transformation. Cette mesure s’adresse aux exploitations agricoles voulant résoudre une problématique liée à cette matière résiduelle organique ou ces effluents liquides.

Personne-ressource : M. Jean-François Duquette (418 837-7105, poste 2953 ou jean-francois.duquette@mapaq.gouv.qc.ca)


Aération des étangs d’irrigation


Aérer un étang d’irrigation permet d’améliorer sensiblement la qualité sanitaire de l’eau servant à irriguer les cultures. Mentionnons que les exploitations utilisant exclusivement l’irrigation goutte à goutte ne sont pas admissibles.

Personne-ressource : M. Jean-François Duquette (418 837-7105, poste 2953 ou jean-francois.duquette@mapaq.gouv.qc.ca)


Recouvrement étanche des structures d’entreposage des déjections animales et traitement du biogaz


Cette mesure vise à diminuer l’émanation de gaz à effet de serre. Provenant du Fonds vert, l’aide financière accordée permet d’installer une toiture étanche sur l’ouvrage de stockage des fumiers, de capter le biogaz et de traiter ce dernier. En matière de traitement du biogaz, deux technologies sont actuellement reconnues par le MAPAQ, soit le biofiltre ou le système d’oxydation du méthane.

Personne-ressource : M. Jean-François Duquette (418 837-7105, poste 2953 ou jean-francois.duquette@mapaq.gouv.qc.ca)


Aménagement de bandes riveraines élargies

 
Les objectifs principaux de cette mesure sont d’améliorer la qualité de l’eau et de réduire la pollution diffuse d’origine agricole (sédiments, produits phytosanitaires, autres intrants) dans les cours d’eau. Pour se faire, le programme Prime-Vert permet d’aménager des bandes riveraines arborescentes ou arbustives élargies (plus de cinq mètres).

Personne-ressource : Mme Annie Goudreau (418 386-8116, poste 1520 ou annie.goudreau@mapaq.gouv.qc.ca)


Aménagements alternatifs en production de bovins de boucherie


Cette mesure s’adresse uniquement aux exploitations bovines afin qu’elles rendent leurs installations d’élevages conformes au Règlement sur les exploitations agricoles (REA) du ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Lutte contre les changements climatiques. Les projets admissibles vont d’un ouvrage de stockage des fumiers à une aire d’alimentation couverte ou un enclos doté d’une bande végétative filtrante.

Notez que les installations d’élevages qui ont déjà bénéficié d’une aide financière pour le stockage des fumiers ne sont pas admissibles à une nouvelle aide, et ce, même si l’entreprise a changé de propriétaire, s’est spécialisée dans une autre production ou a procédé à un agrandissement. Les installations d’élevage présentes sur l’entreprise le 7 avril 1999 et produisant plus de 1600 kg de phosphore annuellement sont généralement admissibles.

Personne-ressource : votre centre de services du MAPAQ


De façon générale…


L’aide financière couvre généralement 70 % des dépenses admissibles. Dans certaines mesures, une bonification de 20 % du taux d’aide de base s’applique pour les interventions réalisées par des exploitations agricoles engagées dans une approche collective reconnue par le Ministère. Les budgets sont limités alors communiquez rapidement avec les personnes-ressources des différentes mesures afin de profiter d’un appui financier!
 
Annie Goudreau, agronome
Conseillère régionale en agroenvironnement

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-05-30

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019