La tomate de serre en vogue

Le marché de la tomate de serre est en pleine effervescence en Amérique du Nord. Dans ce contexte, il y a lieu de se demander où se situe le Québec.

Selon les chiffres de 2014, à l’échelle canadienne, la production québécoise de tomates de serre occupe le troisième rang à raison d’une quantité de 18 032 tonnes. L’Ontario, en vertu d’une production d’un peu plus de 190 000 tonnes, est sans conteste la province dominante, suivie de loin par la Colombie-Britannique avec plus de 61 000 tonnes.

La tomate de serre représente plus de 70 % de la production québécoise de tomates, alors que le reste est cultivé au champ. La tomate demeure la principale production légumière serricole du Québec.

Les consommateurs en redemandent

Si la production québécoise reste modeste par rapport au marché canadien, elle ne comble pas non plus entièrement la demande des consommateurs québécois. En effet, en 2014, la consommation québécoise de tomates de serre était estimée à 43 950 tonnes, soit l’équivalent de 5,4 kg par personne. Depuis 2010, la croissance annuelle moyenne de la consommation est évaluée à 7 %.

Dès lors, la production agricole ne répond que partiellement à la consommation québécoise. En 2010, elle comblait 73 % de la consommation comparativement à 41 % en 2014. Le Québec doit donc importer des tomates de serre pour combler son marché intérieur en croissance. Par exemple, en 2014, on estimait les besoins du marché québécois à 44 630 tonnes de tomates de serre (des exportations de 680 tonnes s’ajoutant à une consommation de 43 950 tonnes); pourtant, la production n’a donné que 18 032 tonnes.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-07-25

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019