Une aide pour l'achat des mouches stériles de l'oignon

Carrolyn O’Grady
Agronome
MAPAQ Montérégie-Ouest

« Ça marche! », s’exclame Roger Dubuc des Jardins I.E.C. Dubuc, producteur d’oignons secs à Saint-Édouard. Cette entreprise a fait le choix d’utiliser des mouches stériles dans la lutte contre la mouche de l’oignon. Les pertes d’oignons dues à la mouche étaient de l’ordre de 30 % à 40 % dans certains champs et les insecticides n’avaient presqu’aucun impact sur les populations. « J’y allais un peu à reculons au début, mais je suis content que ma famille m’ait persuadé de les essayer », avoue M. Dubuc quant à l’utilisation des mouches stériles. Son fils Ian se dit lui aussi très satisfait des résultats obtenus.

Les mouches stériles sont utilisées depuis deux ans sur 50 de leurs 135 acres en production d’oignons. Résultat : ils ont réussi à réduire leurs pertes à 2 %, et ont obtenu d’excellents rendements sans augmenter la densité de semis à la plantation. Ils ont maintenu un traitement dans le sillon lors de la plantation pour lutter contre la mouche du semis, mais ils ont épargné, pour le reste de la saison, au moins six à sept traitements d’insecticides.

Qu’est-ce que cette technique?

L’utilisation d’insectes stériles est une technique qui permet de lutter contre la mouche de l’oignon dans la production d’oignons secs et verts. Les mouches sont élevées en grande quantité et sont stérilisées par irradiation. Elles sont ensuite relâchées dans la nature. Les femelles, qui ne s’accouplent qu’une seule fois, ont de grandes chances de s’accoupler avec un mâle stérile et ainsi n’engendrer aucune descendance. Les mouches stériles sont produites à l’usine de Phytodata (Consortium Prisme) à Saint-Édouard, en Montérégie, depuis une quinzaine d’années. Cette méthode alternative de lutte remplace l’application d’insecticides à risque élevé pour la santé et l’environnement.

Jocelyn Leclair, producteur d’oignons verts à Sherrington, estime que cette technologie a permis de réduire, au cours de deux dernières années, l’application de plus de 2 tonnes d’insecticide dans les terres noires de la région des Jardins-de-Napierville.

Un appui financier pour l’achat des mouches stériles

Le programme Prime-Vert du MAPAQ finance ce projet pilote mené par le Consortium Prisme depuis l'été 2015. Les exploitations agricoles participant à ce projet peuvent obtenir une aide financière pouvant atteindre 5000 $ par année et jusqu’à 10 000 $ pour la durée du programme. De plus, les producteurs bénéficieront d’un accompagnement agronomique pour l’implantation de la technique dans leur entreprise.

Ce projet qui vise la rationalisation de l’usage des pesticides comportant des risques élevés pour l’environnement et la santé est appuyé par la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter votre agronome au MAPAQ ou visitez le site du Consortium Prisme.



Crédit photo : MAPAQ

Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 19 novembre 2015

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2018-06-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019