Pourquoi tailler les plants de tomates?

Christine Villeneuve
agronome
MAPAQ Montérégie-Ouest

La taille des plants de tomates consiste à enlever les drageons qui poussent à l’aisselle des feuilles. Une taille mal planifiée peut faire plus de mal que de bien. Voici les grandes lignes pour prendre les bonnes décisions.

Tomates déterminées pour le champ

La croissance de la tige principale des tomates déterminées s’arrête avec l’apparition de la 1re grappe de fleurs. Dans les catalogues de semences, il est souvent mentionné que ces plants sont compacts ou buissonnants. Les variétés déterminées produisent des fruits tôt en saison et de façon concentrée. Il ne faut pas tailler les drageons au risque d’hypothéquer sérieusement les rendements. On les laisse donc pousser à l’aisselle de chaque feuille afin de favoriser une meilleure récolte en fruits.

Tomate semi-déterminées pour le champ et les côtés des tunnels chenilles

Dans les catalogues de semence, les variétés semi-déterminées sont parfois classées dans la catégorie déterminée avec les mentions suivantes : plant vigoureux, large, nécessite de courts tuteurs. La tige principale produit de 3 à 4 grappes florales vigoureuses. Ces plants peuvent bénéficier d’une taille minimale et par le fait même de tuteurs courts. En général, on laisse de 3 à 4 drageons sous la 1re grappe florale et on enlève ceux situés plus bas jusqu’à la base du plant. Il s’agit d’une taille unique de deux à quatre drageons selon les variétés. Cette taille limite le développement végétatif des plants tout en favorisant des récoltes plus hâtives.


Dessin d'un plant de tomates

On voit sur le dessin que lors de la taille (en rouge), on a conservé trois drageons sous la première grappe florale. Les drageons sont cassés net à la main lorsqu'ils mesurent de 7 à 10 cm.

Tomates indéterminées pour le champ et les abris non-chauffés

Ces tomates pousseraient à l’infini si ce n’était du gel et des maladies foliaires. Les tiges se terminent par des points de croissance et nécessitent de longs tuteurs avec palissage horizontal ou vertical sur des fils tels que ceux retrouvés en serre. Voici ce qui caractérise les deux types de taille les plus fréquemment retrouvées :

1. Taille minimale : plants à têtes multiples
- Technique : On conserve le drageon vigoureux situé sous la 1re grappe florale et on enlève ceux situés plus bas jusqu’à la base du plant.
- Contexte : Diminue la charge en main-d’œuvre en comparaison avec la taille continue. Mieux adaptée à certaines variétés (voir les exceptions) et au palissage horizontal. Favorise l’obtention de fruits plus sucrés en augmentant le ratio feuille/fruit

2. Taille continue : plants à deux tiges
- Technique : On conserve seulement le drageon vigoureux situé sous la 1re grappe florale qui deviendra la 2e tige du plant. Tous les autres drageons qui poussent à l’aisselle des feuilles sont enlevés en continu.
- Contexte : Favorise des fruits plus gros et plus tôt en saison. À pratiquer sur des plants greffés afin de limiter leur vigueur végétative. Adaptée au palissage vertical ou horizontal. Au champ, les manipulations multiples peuvent favoriser la dissémination des maladies bactériennes.

Les exceptions

Certaines variétés de tomate indéterminées ancestrales ou qui ont des entrenœuds longs sont moins propices à une régie sur deux têtes durant la saison estivale. Les fruits deviennent trop exposés au soleil ce qui peut favoriser les épaules jaunes. Faites vos essais en comparant une taille continue avec une taille minimale.


Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 14 janvier 2016

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2016-01-21

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2022