Portrait agroalimentaire de la MRC La Vallée-du-Richelieu

La municipalité régionale de comté (MRC) de La Vallée-du-Richelieu s’étend le long de la rivière Richelieu. À la fois urbaine et champêtre, elle regroupe plusieurs grandes villes et de nombreux villages de la couronne sud de Montréal. Une promenade à pied, en vélo, en auto ou même en bateau permet de découvrir la beauté de ses paysages ainsi que l’histoire de plusieurs lieux patrimoniaux.

La MRC en chiffre : 

  • territoire de 586,6 km2
  • 13 municipalités
  • 121 043 habitants (8 % de la population montérégienne)
  • 50 754 hectares en zone agricole (soit 86 % du territoire de la MRC)
  • 371 fermes (5 % des fermes de la Montérégie)
  • 34 entreprises de transformation alimentaire (7,3 % des entreprises de transformation de la Montérégie)

L’agriculture

La transformation alimentaire

La mise en marché

La relève

Les constats et les perspectives

  • La Vallée-du-Richelieu représente près de 8 % du poids démographique de la Montérégie. On prévoit une hausse de plus de 25 % de sa population au cours des 25 prochaines années. Cette croissance démographique offre des opportunités aux producteurs et transformateurs dont les activités et produits sont diversifiés.
  • Avec son titre de Région gourmande, la MRC de La Vallée-du-Richelieu s’affiche comme destination privilégiée des épicuriens. Le développement et la promotion de l’agrotourisme, autant auprès des touristes que des producteurs agricoles, ainsi que la création et la consolidation de routes agrotouristiques permettraient d’améliorer l’offre agroalimentaire, en qualité et en quantité, de même que sa visibilité auprès des consommateurs.
  • Les marchés publics implantés dans la MRC sont complémentaires aux activités agrotouristiques et répondent bien aux demandes des consommateurs.
  • L’horticulture fruitière, maraîchère et ornementale est en pleine croissance.
  • Pour assurer le maintien du dynamisme dans les grandes cultures, il faudra s’assurer d’attirer une relève agricole dans ce secteur.
  • Les pressions agroenvironnementales et les mouvements de conservation de la nature poussent les producteurs agricoles à participer de plus en plus aux initiatives régionales de préservation de l’environnement et à renouveler leur modèle d’exploitation pour inclure de nouvelles pratiques porteuses d’avenir et de consensus social.


* Les informations publiées dans cette page sont tirées de différentes bases de données du MAPAQ et d'organismes partenaires. Elles ont été interprétées par les conseillers du MAPAQ et ajustées en fonction de leurs connaissances du milieu. Elles ne présentent que les grandes tendances du secteur agroalimentaire de la Montérégie.

 

 

 

Mise à jour : 16 décembre 2014


 

Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2015-01-16

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019