Réaliser efficacement votre projet de traitement des eaux de lavage maraîcher

​Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) mène présentement des consultations en vue de fixer de nouvelles normes quant aux rejets des eaux usées issues du nettoyage des végétaux (effluents). À l'aube de ce changement, nous vous proposons, si cela vous concerne, d'amorcer une réflexion sur le prétraitement des eaux de lavage, de manière à faciliter la mise en application d'éventuels critères.

En premier lieu, pour mener à bien ce type de projet, il importe de s'informer auprès d'un conseiller spécialisé. Ce dernier confirmera les besoins à satisfaire et fera un état de la situation. Chaque entreprise est unique, c'est pourquoi il faut prendre le temps de dresser un portrait précis à l'aide des données suivantes pour bien évaluer le procédé à mettre en œuvre : le type de végétaux, l'équipement utilisé par l'entreprise depuis la récolte jusqu'au lavage des végétaux, le type de sol, les quantités d'eau consommées et le volume d'eau associé au nettoyage des légumes ou des fruits, l'espace disponible et l'emplacement du système de lavage.

Avec tous ces éléments d'information, le conseiller proposera le ou les meilleurs procédés à mettre en place pour minimiser la quantité d'eau utilisée et ainsi réduire les volumes d'eau à traiter. Ainsi, un procédé pourrait consister à réduire à la source, avant le rinçage, les particules de sol présentes sur les végétaux, de façon à minimiser les matières en suspension (MES) dans les effluents. Par exemple, un dessableur à sec approprié peut être installé au début de la chaîne de lavage, des modifications peuvent être apportées à l'équipement de récolte pour laisser au champ davantage des particules de sols qui se trouvent sur les végétaux ou, enfin, une méthode ou un procédé de recirculation des eaux de lavage peut être adopté pour minimiser la consommation d'eau.

Évidemment, après avoir mis en place le procédé, il faudra se livrer à une évaluation. Entre autres choses, la quantité et la qualité des effluents seront l'objet d'un examen destiné à juger de la valeur du traitement. Au besoin, dans un deuxième temps, l'ajout d'un autre système de traitement, tel qu'un bassin de décantation pour éliminer les MES, pourrait être envisagé pour accroître encore davantage la qualité des eaux à la fin de l'opération.

Soulignons que le MAPAQ​ peut fournir un appui de nature technique ou d'ordre financier pour favoriser le succès de votre démarche concernant le traitement des eaux de lavage de votre entreprise. Notamment, quelle que soit la taille de votre entreprise, le programme Prime-Vert soutient financièrement ce type d'initiative en couvrant jusqu'à 70 % des dépenses admissibles, jusqu'à concurrence de 125 000 $.

Nous vous invitons à communiquer avec nous avant d'entreprendre une démarche auprès d'un consultant.

​Mélanie Cyr, ingénieure
Direction régionale des Laurentides, MAPAQ​ 

Information :

​Mme Karine Fortier-Brunelle, agronome
Direction régionale des Laurentides, MAPAQ
Tél.: 450 971-5110, poste 6549 

M. Xavier Bernard, agronome
Direction régionale de Montréal-Laval-Lanaudière, MAPAQ
Tél.: 450 589-5781, poste 5027

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2020-05-08

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020