​​Les projets en cours en lien avec le PAAR de l'Abitibi-Témiscamingue​​

Par Nicole Damas
Agronome, conseillère régionale en agroenvironnement

Présentement, trois projets en relation avec le Plan d'action de l'approche régionale (PAAR) de l'Abitibi-Témiscamingue sont toujours en cours de réalisation. Des données ont été recueillies et des observations ont été faites durant la saison de croissance 2020, et les résultats comme les conclusions seront publiés en 2021. Il s'agit, brièvement présentés, des trois projets suivants.

Stratégie de contrôle des insectes dans la culture du canola au moyen d'insecticides de post-levée plutôt qu'à l'aide de néonicotinoïdes

La culture du canola recourt énormément à l'usage de pesticides, si bien que certains producteurs ne se demandent même plus s'ils peuvent éviter de les utiliser. En réalisant ce projet, on cherche à réintroduire la notion de choix dans la décision de faire ou non un traitement aux pesticides. Les traitements de semence courants font appel à la famille des néonicotinoïdes, des substances qui exposent les polinisateurs à d'importants risques. Le projet vise donc à diminuer l'utilisation des néonicotinoïdes en validant des approches nouvelles quant aux traitements en post-levée qui sont réellement nécessaires, en vue de remplacer les traitements préventifs habituels touchant directement les semences.

Le maître d'œuvre de ce projet est le Groupe-conseil agricole de l'Abitibi-Témiscamingue.​

Essai d'implantation de légumineuses intercalaires dans des cultures annuelles biologiques et études des effets sur les propriétés physiques et biologiques du sol

Le projet a pour objet de fournir aux producteurs agricoles de l'information pratique sur les cultures intercalaires en vue d'améliorer la gestion de culture de leurs champs.  On cherche notamment à réduire la compaction, à augmenter l'infiltration de l'eau, à diminuer l'emploi des herbicides et à donner au sol une meilleure portance pour la machinerie. Durant la réalisation du projet, les divers éléments suivants sont évalués :

  • Techniques d'implantation :
    • Au semis, à l'aide de la boîte à mil;
    • Au semoir pneumatique, à l'aide d'un peigne;
  • Essai des variétés à mettre en valeur;
  • Mesure des répercussions de l'implantation des légumineuses intercalaires sur les propriétés biologiques et physiques du sol.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue est l'organisme qui porte ce projet.

Comment profiler ou niveler les sols argileux de l'Abitibi-Témiscamingue

Par le passé, des façons de faire ont été introduites pour aplanir les sols, et ce, au détriment des structures d'égouttement de surface. Le projet consiste à réaliser une parcelle de démonstration pour mettre en évidence des méthodes de nivellement applicables aux sols de la région d'Abitibi-Ouest. Il vise à sensibiliser les producteurs à la bonne gestion de l'eau de leurs champs. Le projet fait notamment valoir que, grâce à ces méthodes, les risques d'érosion du sol sont grandement diminués et contenus.

L'organisme qui assure la conduite de ce projet est le Groupe-conseil agricole de l'Abitibi-Témiscamingue.

Pour obtenir plus d'information sur ces trois projets, vous pouvez communiquer avec moi par courriel ou par téléphone au 819 444-5477, poste 4826.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2020-12-11

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2021