Des aménagements pour la faune profitables pour les fermes

Francisca Müller, agronome
Conseillère en agroenvironnement et en grandes cultures biologiques
MAPAQ Montérégie

De la boue jusqu’aux genoux, la tuque bien enfoncée sur leurs oreilles, deux jeunes femmes s’affairent autour d’un étang d’irrigation à Saint-Michel, en Montérégie. Malgré le froid et la pluie de cette fin d’automne, elles ont travaillé toute la matinée à mettre la touche finale à l’aménagement pour la biodiversité mis en place à la Ferme André Monchamp et fils.

Elisabeth Groulx-Tellier, chargée de projet chez Ambioterra, parle du projet avec fierté : « À l’origine, ce site était bourré de phragmite. L’été dernier, on a planté plus de 700 arbres et arbustes, installé des nichoirs à oiseaux et aménagé un site de ponte à tortues. On a aussi mis en place une large bande fleurie qui fait le tour de l’étang. La levée n’a pas été facile cette année, mais on va revenir l’an prochain et réensemencer au besoin. Les travaux vont permettre de créer des habitats pour une variété d’insectes bénéfiques, d’oiseaux et de tortues, entre autres.»

On a souvent le réflexe, en agriculture, de vouloir éliminer les insectes, associés aux dommages causés par les ravageurs. Pourtant, la plupart des insectes ne sont pas nuisibles aux cultures et certains sont même de précieux alliés. L’exemple classique est bien évidemment celui de la coccinelle qui mange les pucerons. Mais il existe également plusieurs autres espèces d’insectes – souvent presqu’invisibles à l’œil nu! – qui consomment ou qui parasitent d’autres insectes. Par exemple : les petites guêpes parasitoïdes qui s’attaquent aux pucerons ou les punaises prédatrices qui se nourrissent de thrips.

Pour attirer ces insectes bénéfiques pendant toute la saison, il faut s’assurer de leur fournir un refuge et une nourriture de qualité, sur une période la plus longue possible. À la Ferme A. Monchamp, on a choisi différentes espèces qui permettront une floraison étalée d’avril à septembre : aulne, érable, amélanchier, aronia, viorne, sureau, cornouiller et spirée produiront le nectar et le pollen indispensables à la survie de plusieurs insectes bénéfiques.

L’aménagement sur la ferme d’une bande ou d’un espace dédié pour la faune constitue donc une pratique profitable à plusieurs niveaux. « Je pense que ce sont des projets qui peuvent êtres avantageux autant pour les producteurs que pour la faune. D’un côté, on fournit un habitat aux insectes et aux oiseaux et en retour, ceux-ci peuvent fournir plusieurs services comme la pollinisation et la lutte biologique. Il y a aussi un aspect positif sur le plan de la cohabitation harmonieuse des activités agricoles au sein de la communauté », souligne Élisabeth Groulx-Tellier.

La famille Monchamp a accepté d’embarquer dans le projet proposé par Ambioterra parce qu’elle croit en l’importance de minimiser son impact sur la nature. « Avec une jeune relève, viennent de nouvelles idées et manières de penser qui tiennent compte des enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain. Notre gagne-pain et surtout notre qualité de vie en dépendent », précise Kaciane Monchamp, jeune relève dynamique de la ferme.

De l’aide financière disponible

Le projet réalisé à la Ferme André Monchamp et fils a obtenu du financement par le biais du volet 1 du programme Prime-Vert 2013-2018. Ce volet permet de rembourser 70 % des dépenses admissibles pour des projets d’aménagements favorisant la biodiversité, de haies brise-vent et de bandes riveraines élargies, entre autres. Dans le cas de projets collectifs, l’aide atteint 90 % des dépenses admissibles. Parlez-en à vos voisins!

Pour plus d’information sur le programme, visitez la page Prime-Vert - Volet 1 ou communiquez avec votre bureau régional du MAPAQ.

Plusieurs organismes peuvent vous accompagner dans la planification et la réalisation d’aménagements pour la faune en milieu agricole. Entre autres :

 Texte intégral : journal Gestion et technologie agricole (GTA), 9 février 2017

La famille Monchamp : Alexandre, Donald, Manon et Kaciane

Crédit photo : Kaciane Monchamp

 

 

 

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-09-13

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019