Parlons sol!

Odette Ménard, agronome et ingénieure
Spécialiste en conservation des sols et de l’eau
MAPAQ Montérégie


Avertissement : vous n’avez pas besoin de lire cet article si :

  • votre machinerie pèse moins de 6 tonnes à l’essieu
  • vous n’avez pas l’intention d’acheter de la machinerie qui dépasse 6 tonnes à l’essieu.

Avez-vous balancé votre tracteur ce printemps? Avez-vous pris quelques précieuses minutes pour bien ajuster la pression de vos pneus? Ces questions nous invitent à parler du sol et de sa compaction.

Ajuster la pression des pneus, un gage de productivité et de rentabilité

Bien ajuster la pression de vos pneus en fonction des travaux, c’est aussi s’assurer de la meilleure traction possible au champ et de minimiser la compaction de surface du sol. N’oubliez pas : le sol est responsable de votre productivité et de votre rentabilité!

Choisir judicieusement ses machineries

Vous n’avez pas de contrôle sur la température, sur les précipitations ou sur le type de sol sur votre ferme. En revanche, vous avez la possibilité de sélectionner vos machineries. Vous en préférez certaines pour leur efficacité, pour leur précision, pour leur confort et même parfois pour leur couleur. Mais ce ne sont peut-être pas là les meilleures raisons. Il faut d’abord et avant tout comparer les machineries pour… leur poids!

Augmenter le poids augmente la compaction

Quand le poids de la machinerie est inquiétant, on croit qu’on peut solutionner la situation par le choix de pneus : radiaux, IF et VF. Une machinerie trop lourde le restera, peu importe le type de pneus choisis. Dans le cas d’une machinerie avec un poids adéquat, ajuster la pression d’air des pneus est essentiel. Cet ajustement aura un impact important sur la compaction de surface de vos sols. Une fois la pression d’air bien ajustée, vous diminuerez vos traces et votre passage au champ. Ainsi, pas de traces = pas de compaction. Toutefois, cela peut devenir un cercle vicieux. Vous pourrez croire que tant qu’il n’y a pas de traces, il vous sera possible d’augmenter le poids de votre machinerie pour aller chercher plus de puissance et plus d’efficacité. Erreur! Cela aurait plutôt pour conséquence de compacter votre sol plus en profondeur!

Mieux retenir l’eau dans le sol

Lorsque l’eau vient à manquer dans le sol, les racines des plantes envoient un message clair aux feuilles : « Je n’ai plus d’eau, il faut diminuer la transpiration. » Pour ce faire, les feuilles, dont la principale occupation est de récolter l’énergie du soleil, diminueront la surface de contact avec l’air ambiant et le soleil. Ce phénomène se perçoit avec les feuilles qui roulent. En roulant, elles exposent toutefois davantage le sol au soleil. Conséquence : l’évaporation de l’eau du sol augmente, ce qui diminue d’autant plus la quantité d’eau disponible pour les plantes. Quand l’eau vient à manquer dans votre sol, le message circule par le biais de vos plantes.

Avez-vous déjà remarqué que ce ne sont pas tous les champs qui roulent en même temps? Parfois, à l’intérieur d’un même champ, les plantes ont un comportement différent. Pourquoi? Parce que la capacité de rétention d’eau du sol est différente. En effet, cette capacité de rétention de l’eau dans le sol dépend de plusieurs facteurs dont vous n’avez pas le contrôle : type de sol, température, etc. Par contre, il y a un facteur sur lequel vous pouvez avoir du contrôle : la compaction. Elle se trouve à être une composante majeure de la capacité de rétention de l’eau dans le sol. Plus un sol est compacté, moins il y a d’eau disponible pour nourrir les plantes.

Pour évaluer votre compaction : le site Web Terranimo

La première étape essentielle afin de diminuer votre compaction est de choisir des équipements agricoles moins lourds. Le poids de votre machinerie ne doit pas dépasser 50 kPa à 50 cm de profondeur. Dans le cas contraire, les effets induits par cette compaction sont persistants.

Vous vous demandez assurément comment évaluer l’impact de votre machinerie en profondeur. Terranimo est une des réponses à votre questionnement! Ce modèle informatique permet de déterminer le risque de compaction du sol lors de l’utilisation de véhicules agricoles dans le champ. Terranimo s’adresse de prime abord aux agriculteurs afin que ces derniers optimisent l’utilisation de leurs machineries et de leur sol. Il permet aussi de mettre en évidence les situations où le risque de compaction persistante du sol est élevé.

Cet outil, disponible gratuitement sur Internet, vous permettra d’en apprendre davantage sur la santé de vos sols. Mieux comprendre les conséquences de nos décisions, c’est se donner les moyens de choisir ce qui est le mieux pour notre sol!

Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 23 août 2018

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2018-10-12

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019