​​​Le bien-être animal en actions et en images

Marie-Ève Dubuc, agronome
Conseillère en production animale
Direction régionale de la Montérégie
Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation​

Au mois de novembre 2017, le MAPAQ​ a mis sur pied un programme d'aide financière pour appuyer les entreprises agricoles dans l'adaptation de leurs installations d'élevage à l'égard du bien-être animal. Dans l'ensemble de la province, la popularité du programme s'est manifestée : en date du 30 juin 2019, on dénombrait près de 3 900 demandes ayant reçu un avis de recevabilité, pour une valeur potentielle d'aide financière de 186 millions de dollars*. Notamment, la Montérégie a engendré plus de 650 demandes d'aide financière qui ont obtenu un avis de recevabilité, ce qui équivaut à une valeur d'aide potentielle de plus de 34 millions de dollars*.

Bilan

Le Plan de soutien aux investissements en agriculture contribuant à l'adaptation des entreprises en matière de bien-être animal et d'efficacité énergétique du MAPAQ a permis de répondre aux besoins des entrepreneurs agricoles soucieux de se conformer aux nouvelles règles et d'investir dans leur ferme en ce qui a trait au bien-être animal. À ce propos, le graphique qui suit présente la répartition des demandes reçues selon le type de production pour la région de la Montérégie. Comme on peut le constater, une forte proportion de demandes provient de la production laitière, alors que le secteur porcin occupe le deuxième rang. Il faut noter cependant que le Plan du Ministère n'était pas consacré uniquement au bien-être animal; ainsi, 24 % des demandes concernaient une modernisation des installations et des bâtiments des entreprises agricoles au chapitre de l'efficacité énergétique.

Encadrement législatif

Aux termes du Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le bien-être animal désigne « la manière dont un animal évolue dans les conditions qui l'entourent ». Les principes directeurs de l'OIE en matière de bien-être animal reposent également sur les « cinq libertés fondamentales » universellement reconnues, énoncées en 1965 pour décrire les droits des animaux placés sous la responsabilité humaine. Le concept fait ressortir les besoins fondamentaux suivants, considérés comme indispensables pour le bien-être d'un animal :

  • Être épargné de la faim, de la soif et de la malnutrition;
  • Être épargné de la peur et de la détresse;
  • Être épargné de l'inconfort physique et thermique;
  • Être épargné de la douleur, des blessures et des maladies;
  • Être libre d'exprimer des modes normaux de comportement. 
​La plupart des lois portant sur le bien-être animal, tant au Canada que sur le plan international, se basent sur ces libertés pour établir des règles en vue d'assurer la protection des animaux. Au Québec, il s'agit de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal (chapitre B-3.1) qui encadre la garde des animaux et les soins à leur prodiguer. Elle prévoit des dispositions particulières pour les activités d'agriculture et exige que ces activités soient pratiquées selon les règles généralement reconnues de ce secteur d'activité. 

 
À cet égard, les codes de pratiques pour le soin et la manipulation qui existent au Canada pour diverses espèces animales font office de cadre de référence. Ils contiennent des lignes directrices nationales qui regroupent les exigences et les pratiques recommandées en matière de soins à donner aux animaux d'élevage. Les codes de pratiques ont été élaborés et établis à la suite d'un processus rigoureux qui a mis à profit les données scientifiques les plus pertinentes. Ainsi, en vertu de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal, les éleveurs sont tenus de respecter les exigences des codes. Il existe en outre d'autres règlements fédéraux et provinciaux en relation avec le bien-être animal de même que des normes imposées par l'industrie et des programmes d'évaluation du bien-être animal comme compléments à des codes de pratiques.

Réalisation de projets

Les inscriptions au programme du MAPAQ sont terminées et l'ensemble des demandeurs disposent d'un délai précis pour réaliser leur projet de mise en conformité aux normes dans leur entreprise. À ce jour, plus de 254 entreprises agricoles de la Montérégie ont procédé ou procèdent actuellement à des investissements dans leur installation d'élevage en vue d'améliorer le bien-être animal. Les éleveurs ont bien compris qu'ils ont tout intérêt à relever les défis de l'adaptation aux nouvelles normes de bien-être animal s'ils souhaitent demeurer compétitifs et positionner avantageusement leur entreprise dans l'avenir. Les différentes réalisations soutenues financièrement par le programme du MAPAQ sont indiquées dans le tableau suivant et illustrées dans les photos en annexe.

Exemples de projets soutenus par le Programme d'aide aux investissements en matière de bien-être animal et d'efficacité énergétique du MAPAQ, par secteur d'activité agricole

Production laitière

  • Améliorer les installations consacrées aux jeunes veaux et aux génisses laitières, par la conception d'enclos individuels plus grands, d'enclos de groupe de deux animaux ou de grands groupes de dix animaux
  • Construire des installations de stabulation libre pour remplacer les installations de stabulation attachée, avec logettes ou sur litière compostée
  • Améliorer les installations réservées aux vaches taries et en préparation de vêlage pour leur offrir davantage d'espace et de confort
  • Améliorer l'espace offert aux vaches attachées au moyen de stalles de plus grandes dimensions

​Élevage de bovins de boucherie

  • Améliorer les installations extérieures pour offrir un environnement confortable et une protection contre les intempéries
  • Aménager des installations de manipulation sécuritaire et efficace
  • Améliorer les installations réservées aux vaches au vêlage

Élevage porcin

  • Améliorer la superficie de plancher et l'espace de la mangeoire
  • Convertir les installations de cages de gestation pour les truies en enclos de truies en gestation en groupe, avec un système d'alimentation adapté
  • Améliorer l'espace offert aux truies à la mise bas au moyen de cages de plus grandes dimensions, comportant une niche pour les porcelets
  • Améliorer les conditions ambiantes à l'intérieur des installations

Élevage de veaux de lait et de veaux de grain

  • ​Convertir les installations de veaux lourds attachés individuellement en enclos de groupe pour veaux
  • Améliorer les conditions ambiantes à l'intérieur des installations

Élevages ovin et caprin

  • Améliorer la superficie de plancher et l'espace de la mangeoire
  • Améliorer les conditions ambiantes à l'intérieur des installations
  • Aménager des installations de manipulation sécuritaire et efficace et des aires spécialisées

Élevages de lapins

  • Améliorer l'espace offert aux lapins d'engraissement et aux lapines reproductrices au moyen de cages de plus grandes dimensions
  • Améliorer les aménagements afin d'encourager l'expression de comportements naturels et d'enrichir l'environnement des lapins. 

* Montant uniquement lié au Programme d'aide aux investissements en matière de bien-être animal et d'efficacité énergétique.

Source : MAPAQ


 

Source : MAPAQ


Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 24 octobre 2019



 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2019-12-09

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2024