​Potentiel de rendement du poivron et de la tomate biologiques sous abris​

Christine Villeneuve, agronome, Direction régionale de la Montérégie-Est du MAPAQ

En raison des changements climatiques, les saisons de production agricole connaissent de plus en plus d’extrêmes météorologiques. Dans ces conditions, les abris froids ou chauffés procurent, dans une plus ou moins grande mesure, un milieu de croissance plus stable et mieux adapté à des plantes de climat chaud comme le poivron et la tomate. Plusieurs structures sont offertes sur le marché pour la production maraîchère, comme les tunnels chenilles, les serres froides ou les serres trois saisons qui sont chauffées d’avril à la fin d’octobre.​
 
De façon générale, plus le type d’abri et les installations permettent de contrôler le climat, plus le potentiel de rendement du poivron et de la tomate est amélioré. Cependant, il ne faut pas s’attendre à ce que les bénéfices financiers suivent systématiquement la même tendance que l’augmentation des rendements culturaux. Cela est particulièrement vrai pour le poivron, qui est une plante qui s’établit lentement et dont les rendements saisonniers potentiels sont beaucoup moins élevés que ceux de la tomate. À ce sujet, le chapitre 11 du Guide de production : poivron et tomate biologiques sous abris sera utile au lecteur qui désire prendre de meilleures décisions en matière d’investissements.
 
Le tableau qui suit dresse un portrait du potentiel de rendement et des périodes de récolte qui varient selon le type d’abri. Bien entendu, d’autres facteurs peuvent avoir une incidence, par exemple : 
  • les variétés et la résistance aux différents pathogènes;
  • le savoir-faire quant à la conduite de la culture, la gestion de l’environnement, le travail réalisé sur la culture (taille et palissage), l’irrigation, la fertilisation et le travail du sol;
  • la qualité des installations et de l’équipement : transmission de la lumière des revêtements, maîtrise de l’environnement et de l’irrigation, capacité de chauffage et d’aération, etc.
Potentiel de rendement et périodes de récolte selon le type d'abris
​Légume
​Type d'abris
​Rendement
​Période de récolte
Tomate charnue indéterminée ​​ ​
Tunnel chenille8-15 kg/m2De la fin juillet à la fin septembre
Tunnel et serre froide10-20 kg/m2De la troisième semaine de juillet à la fin de septembre
Serre trois saisons20-30 kg/m2Du début de juin au début de novembre
Tomate charnue déterminéeAbri froid5-11 kg/m2De la fin juillet à la fin septembre
Poivron coloré ​​​


Tunnel chenille4,8-6 kg/m2De la mi-août au début d'octobre
Tunnel et serre froide5,5-6,8 kg/m2Du début d'août au début d'octobre
Serre trois saisons7-10 kg/m2De la troisième semaine de juin au début de novembre​
Note : compilation effectuée par l’auteure auprès de producteurs et selon différents projets.​
 

Avant de cultiver sous abri froid des plantes de climat chaud comme le poivron et la tomate, il est important d’évaluer la durée de la saison de croissance, qui devrait s’étirer sur un minimum d’environ 120 jours sans gel. Une méthode qui tient compte des risques de gel printanier et automnal et de diverses techniques pour améliorer les conditions climatiques dans les abris froids est proposée dans le chapitre 3 du Guide de production : poivron et tomate biologiques sous abris​. Les renseignements de nature climatique qui y sont présentés s’appuient sur l’Atlas agroclimatique du Québec​.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2020-04-15

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2024