La transition de l'entreprise agricole d'une génération à l'autre

Nathalie Arès
Conseillère en relève agricole
MAPAQ Montérégie


Vous êtes propriétaire de votre entreprise depuis quelques décennies et vous l’avez vu évoluer au rythme des saisons. Beaucoup de passion, d’énergie et d’amour ont été investis dans cette ferme où, peut-être, naquirent quelques enfants. Des émotions s’y rattachent. Vient maintenant l’aube de la retraite. Parfois, les charges émotives liées au processus du transfert poussent à remettre cette réflexion à plus tard. Est-ce votre cas? Est-ce que la continuation de votre entreprise agricole vous tient à cœur?

Si votre réponse est oui et que vous avez identifié une relève dans votre famille, une bonne préparation s’avère nécessaire. Prendre le temps de planifier le transfert fait partie intégrante d’une saine gestion de votre entreprise. Par contre, si votre réponse est non, vous avez le droit, vous êtes maître chez vous. Cependant, je vous invite à explorer différentes options qui pourraient répondre à vos attentes, tout en permettant à une relève de s’établir en agriculture.

Commencez par la communication

Pour communiquer efficacement, un échange respectueux est de mise. Savoir écouter l’autre et garder une ouverture d’esprit est primordial. Il faut laisser le temps à chacun de s’exprimer. Quand ce n’est pas clair, ne jamais supposer ce que l’autre veut dire sans valider avec lui. De plus, utiliser le « je », trouver le ton juste et livrer un message clair permettront d’éviter toute forme de tension.

Discutez du moment du retrait

Fixez-vous un échéancier avec les étapes importantes à franchir. Discutez ensemble, cédants et relève, pour convenir d’un plan de match qui conviendrait à tous. Pensez à faire la distinction entre le patrimoine familial et l’entreprise.

Confirmez le choix de la relève

Le choix de la relève doit se faire d’une façon réfléchie. Il n’y a rien comme l’expérience sur le « plancher des vaches » pour tester la compétence d’une relève. Évaluez son degré de responsabilité, son autonomie, sa motivation à participer à la gestion et ses capacités de gestionnaire. Laissez du temps au futur entrepreneur pour développer les ressources nécessaires et atteindre les objectifs.

Positionnez l’entreprise pour en assurer la transférabilité

Faites le point sur la situation actuelle et vos objectifs futurs. Une simple projection sur quelques années vous donnera une idée plus claire pour la réalisation de votre transfert. Bâtissez un plan de transition avec rigueur, et surtout, communiquez clairement avec les personnes concernées par le transfert, qu’elles évoluent ou non au sein de l’entreprise.

Discutez des conditions de vente

Quel serait le prix de vente et les modalités de paiement (ex. : versement à la signature des contrats, versements périodiques, rente annuelle, etc.).

Préparez-vous comme cédant

Réfléchissez à comment vous voulez vivre votre retraite. Ayez à cœur votre santé. Déterminez si vous avez le goût de continuer de travailler sur la ferme. Si oui, à quel rythme? Quelles tâches souhaitez-vous délaisser et lesquelles souhaitez-vous garder?

Vous aspirez à trouver une relève non apparentée?

Visitez le site de L’ARTERRE. Il s'agit d'un service de maillage axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires.

Comment trouver la bonne relève? Vous pouvez essayer de travailler avec cette relève d’abord comme employée. La relation de confiance est à la base du transfert non apparenté, tout comme le transfert familial. Il se pourrait que vous ayez à recommencer une, deux ou trois fois. Si trouver une relève est vraiment votre souhait, gardez espoir : c’est faisable.

Sachez vous entourer

Un regard extérieur et avisé pourrait vous aider à réfléchir à votre situation. Consultez des ressources externes (exemples : conseiller en transfert, conseiller en gestion, comptable, directeur de compte, notaire, fiscaliste, etc.). Il est possible d’obtenir un soutien financier pour certains de ces services. Pour en savoir davantage, contactez votre réseau Agriconseils.

Pour le futur entrepreneur, une rencontre avec le conseiller ou la conseillère en relève du MAPAQ est un incontournable.

La continuité de votre entreprise vous tient à cœur? Rendez-la possible!


Source : Cet article a été inspiré de la documentation d’Huguette Veillette, responsable du Service d'accompagnement sur l'avenir des entreprises agricoles de la Mauricie.


Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 7 juin 2018

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2018-07-11

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2024