Mariculture

Moule : filière de boudins en continu

L'industrie

En 2011, l'industrie est constituée de :

  • 26 entreprises situées en territoire maritime
  • Environ 100 emplois annuels et saisonniers.

La moule

La moule bleue constitue la plus grande partie de la production maricole commerciale du Québec. Toute la production se réalise sur des filières flottantes immergées en milieu lagunaire ou en milieu ouvert.

Les ventes de moule, qui étaient de 97 tonnes en 1997, ont atteint 394 tonnes en 2011.

Graphique démontrant l'évolution des ventes de moules au Québec de 1997 à 2011 (tonnes)

Description textuelle du graphique


Le pétoncle

L'élevage du pétoncle à l'échelle commerciale est récent au Québec.

  • Une entreprise, utilisant les méthodes d'élevage en suspension et par ensemencement, est en activité sur la Basse-Côte-Nord depuis les années 1990. 
  • Aux Îles-de-la-Madeleine, depuis l'arrêt des opérations d'ensemencement en 2005, une entreprise utilise une méthode de production qui consiste à garder les pétoncles dans des structures d'élevage en suspension dans la colonne d'eau jusqu'à la taille commerciale. 
  • En Gaspésie, une nouvelle écloserie de pétoncle vient de voir le jour à Newport.

Mise à l'eau de collecteurs de pétoncles

Les autres espèces

La mye commune fait partie des espèces présentant un bon potentiel pour l'élevage en milieu marin.  Même si la production est toujours à l'étape de projet-pilote, d'importants progrès biotechnique ont été enregistrés au cours des dernières années. Des efforts soutenus en R&D, de même que l'intérêt constant d'un promoteur, permettent d'espérer que la production atteindra un niveau commercial d'ici peu.

L'élevage de poissons marins fait l'objet de travaux de recherche et développement, mais il n'existe pas de production commerciale à l'heure actuelle.

Un peu d'histoire

L'aquaculture en eau marine, ou mariculture, est une activité relativement récente au Québec. Les premiers essais d'élevage à l'échelle expérimentale ont été effectués aux Îles-de-la-Madeleine au début des années 1970 et portaient sur la moule bleue et l'huître américaine. Au cours des années 1980, les efforts se concentrèrent sur la moule.

Les premiers permis pour la mytiliculture commerciale (élevage de la moule) ont été délivrés en 1984 aux Îles-de-la-Madeleine et une première production de 5 tonnes fut récoltée en 1985. À la fin des années 1980, des producteurs gaspésiens se sont lancés dans l'élevage de cette espèce. Plus récemment, de nouvelles entreprises ont vu le jour en Basse et Moyenne-Côte-Nord. La production maricole s'est donc implantée au Québec avec l'élevage de la moule bleue.

Dès la fin des années 1980, un promoteur de la Basse-Côte-Nord s'impliquait activement dans l'élevage du pétoncle et la production de naissains en écloserie.  À partir de 1990, des efforts importants de R&D furent consacrés à ce type d'élevage et aboutirent, en 1992, à la mise en place d'un projet pilote aux Îles-de-la-Madeleine et d'opérations commerciales entre 2000 et 2005. Ce type de production est associé à des opérations de captage et de grossissement des pétoncles qui sont ensuite ensemencés sur des fonds fermés à la pêche pour 5 à 6 ans. Ces fonds sont par la suite rouverts pour la pêche.  En 2006, une nouvelle entreprise voyait le jour avec comme objectif de réaliser la production commerciale de pétoncles par l'élevage en suspension.

Un promoteur des Îles-de-la-Madeleine s'est intéressé à l'élevage de la mye commune en 1997 et un programme structuré de R&D a été mis en place en 2000 pour favoriser le développement d'opérations commerciales d'élevage de cette espèce.

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2012-09-05

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017